Serbie-Albanie : l'UEFA ouvre des procédures disciplinaires

  • A
  • A
Serbie-Albanie : l'UEFA ouvre des procédures disciplinaires
@ Reuters
Partagez sur :

EURO 2016 - Le match de qualification entre les deux équipes a été arrêté mardi suite à l'apparition d'un drone et des incidents qui ont suivi.

Sans grande surprise, l'UEFA a décidé mercredi d'ouvrir des procédures disciplinaires contre les fédérations de football de Serbie et d'Albanie. Une décision qui intervient après l'arrêt du match, mardi, entre ces deux pays comptant pour les qualifications à l'Euro 2016 qui aura lieu en France.

albanie, serbie, 1280

© Reuters

A qui la faute ? L'instance disciplinaire de l'UEFA examinera ce cas le 23 octobre. La Serbie est visée pour jet de fumigènes et projectiles, problème de gestion de spectateurs, envahissement du terrain par des supporters, organisation déficiente et usage de lasers. L'Albanie est visée pour refus de jouer et déploiement d'un drapeau illicite.

serbie, albanie, 1280

© Reuters

Le drone a tout embrasé. Les incidents à l'origine de l'interruption du match ont éclaté lorsque le stade a été survolé par un drone auquel était accroché un drapeau d'une carte de la "Grande Albanie", projet nationaliste visant à regrouper dans un même Etat les communautés albanaises des Balkans.



La Fifa et l'UEFA condamnent. Joseph Blatter, président de la Fifa, et Michel Platini, président de l'UEFA, ont condamné les incidents qui ont conduit à l'arrêt définitif du match de qualification à l'Euro-2016 Serbie-Albanie, via les réseaux sociaux mercredi. "Le football ne devrait jamais être utilisé pour des messages politiques. Je condamne fermement ce qui s'est passé à Belgrade", a tweeté Joseph Blatter. Michel Platini s'est exprimé mercredi soir, sur TF1. "Les incidents de Serbie-Albanie, ce n'est pas seulement honteux, imaginez qu'il y ait eu sous le drone une bombe plutôt qu'un drapeau, ça devient dangereux, surtout dans ces pays; là-bas, il y a beaucoup de tension politique", a expliqué le patron du foot européen.