Domenech, le verbe haut et la dent dure

  • A
  • A
Domenech, le verbe haut et la dent dure
@ MAXPPP
Partagez sur :

TACLES - L'ancien sélectionneur des Bleus revient en librairie avec un ouvrage intitulé Mon dico passionné du foot.

Couverture Domenech (1280x1960)

© Flammarion

En novembre 2012, Raymond Domenech avait fait l'actualité avec un ouvrage intitulé Tout seul, dans lequel il revenait essentiellement sur l'épisode malheureux de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. L'ancien sélectionneur des Bleus (2004-10) y racontait la façon dont il avait vécu la grève de Knysna et sa longue reconstruction après sa mise au pilori médiatique. Quoi qu'il en dise, ce triste épisode continue de traverser son nouvel ouvrage, intitulé Mon dico passionné du foot*. La présentation par ordre alphabétique, commode, permet néanmoins à son auteur de jongler entre souvenirs d'enfance, réflexions sur le football et saillies bien senties.

Zidane et Mourinho épinglés. Et Raymond Domenech n'hésite pas notamment à égratigner Zinédine Zidane, l'icône nationale : "Thierry Henry a sacrifié son image (avec son contrôle de la main contre l'Irlande) au profit de l'équipe de France alors que "Zizou" a sacrifié (d'un coup de tête face à l'Italie) les chances de l'équipe de France au profit de son orgueil". "D'un point de vue purement psychologique, il me semble que Zidane lui-même devra arriver à exprimer un jour des regrets sincères sur cet épisode", insiste-t-il plus loin.

Domenech avec Ribéry (930x620)
Les anti-héros du Mondial 2010 sont guère mieux lotis. "Si je comprends le football, j'admets ne pas avoir toujours compris Nicolas Anelka", regrette l'ex-sélectionneur. Quant à Ribéry, évoqué notamment à la lettre "Z" comme... Zahia, Domenech dégoupille : "non seulement Franck Ribéry a fait supporter aux Bleus le poids de son mal-être, de sa bêtise même, en Afrique du Sud et après, mais Monsieur, depuis, fait la tête parce qu'il voulait être Ballon d'Or".

Enfin, déjà objet de son courroux dans une récente lettre ouverte, le consultant de Canal+ et ancien international Christophe Dugarry en prend lui aussi pour son grade : "j'ai eu Christophe Dugarry en équipe de France espoirs : il jouait selon ses envies, n'écoutait pas vraiment. Or, aujourd'hui, c'est lui qui enseigne aux entraîneurs comment ils devraient organiser leur équipe (en tant que consultant, ndlr). Un comble !"

>> LIRE AUSSI : Ça chauffe entre Domenech et Dugarry

Mourinho face au PSG (930x620)
Ses homologues entraîneurs ne sont pas épargnés. S'il rappelle son différend avec Guy Roux, qu'il a évincé de l’Unecatef, l'union nationale des entraîneurs et cadres techniques professionnels du football, Raymond Domenech dézingue surtout José Mourinho (coach de Chelsea, ici face au PSG, la saison passée). Après avoir passé en revue les griefs qu'il reproche à son célèbre confrère - mise en scène de son poste, égocentrisme, manque de respect de l'adversaire et de ses joueurs -, il conclut par cette formule assez géniale en la circonstance : "c'est le problème des traducteurs (métier initial de Mourinho au FC Barcelone, ndlr), ils finissent par se persuader d'avoir écrit le texte eux-mêmes".

Un pertinent discours d'éducateur. Mais résumer cet ouvrage qui transpire le foot à une simple avalanche de critiques serait injuste. Il permettra d'abord aux plus jeunes d'apprendre que Raymond Domenech a été le technicien qui a initié la montée en puissance de l'OL au début des années 1990 et aux encore plus jeunes qu'il a été un défenseur rugueux sous le maillot lyonnais mais également du Racing club de Strasbourg, du PSG ou des Girondins de Bordeaux.

Au-delà de ses souvenirs de joueur et de ses analyses sur le jeu actuel, les réflexions les plus pertinentes de Raymond Domenech concernent sa gestion d'un groupe ou les causeries d'avant-match. Car cet homme-là n'a pas seulement lu une lettre un après-midi de "trou noir", comme il définit lui-même l'épisode de Knysna, il a également eu sous sa responsabilité les Espoirs tricolores pendant neuf ans et les A pendant six, des durées presque anormalement longues à notre époque.

*Raymond Domenech, Mon dico passionné du football, Flammarion, 19,90 euros.