"Pas facile d'être gay dans le foot"

  • A
  • A
"Pas facile d'être gay dans le foot"
@ REUTERS
Partagez sur :

FOOT - L'ancien international français dénonce l'homophobie, très présente dans le football.

D'après une enquête publiée par 20 minutes mardi, 41% des footballeurs professionnels interrogés sont "hostiles" à l'homosexualité. Vikash Dhorasoo n'est pas vraiment surpris par le résultat de cette étude. Cet ancien joueur de l'équipe de France et parrain du Paris Foot Gay dénonce notamment un "monde très macho". 

"Un monde très macho"

"J'ai constaté que c'était un monde très macho, très viril", confie d'abord Vikash Dhorasoo. "Et pour les gens qui étaient autour de moi, un homosexuel ne pouvait pas être viril". Il dénonce ensuite l'isolement des centres de formation. "Moi j'étais dans un centre de formation mais je rentrais chez moi tous les soirs, j'allais à l'école et ensuite au lycée. Mais les autres étaient enfermés entre garçons, sans voir de filles, dans la compétition permanente. Ça développe des choses un peu étranges".

"Le coming-out de Jason Collins, c'est exceptionnel" :

L'homophobie est-elle un problème uniquement français ? "En Italie, il y avait des coéquipiers qui tenaient des propos racistes devant moi", rétorque Dhorasoo. "On est peut-être, en France, dans un pays qui est en avance. Même si on est encore loin d'y être arrivés". Et de conclure : "être homosexuel dans l'art ou dans le cinéma, ça passe. Être homo dans une banlieue, dans une campagne, quand on est ouvrier ou footballeur, ce n'est pas facile".

>>> A LIRE : Le foot français a un problème d'homophobie