Monaco-Arsenal : Jardim en veut à Wenger

  • A
  • A
Monaco-Arsenal : Jardim en veut à Wenger
@ Leonardo Jardim a refusé de serrer la main d'Arsène Wenger au terme de la rencontre Monaco Arsenal mardi soir. VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

CLASH DES COACHS - Au terme de la défaite monégasque sans incidence sur sa qualification, l'entraîneur de l'ASM a refusé de serrer la main d'Arsène Wenger, le coach d'Arsenal.

Ils se saluent avant la rencontre.  La poignée de main semblait franche et cordiale. Quand, avant le début de ce huitième de finale retour de Ligue des Champions, Arsène Wenger, de retour au stade Louis II plus de vingt ans après son passage à la tête de l'ASM, croise Leonardo Jardim, le coach actuel du club de la Principauté, les deux hommes ne semblent pas nourrir d'animosité. Le scénario du match a peut-être changé la donne. Quand l'arbitre met un terme à une rencontre archi-dominée par Arsenal, vainqueur 2-0 mais malgré tout éliminé de la compétition après sa défaite 3-1 à l'aller, les Monégasques poussent un ouf de soulagement.

Mais Jardim ignore Wenger au coup de sifflet final. Sur son banc, Leonardo Jardim exulte, mais n'adresse aucun regard et n'esquisse aucun geste en direction de son homologue Arsène Wenger. Il refusera même de lui serrer la main par la suite. Un geste qu'il a ensuite justifié : "Au match aller, Wenger m'avait manqué de respect", rapporte le Daily Mail. L' entraîneur portugais explique en effet que le coach des Gunners ne l'avait pas félicité après la victoire surprise de l'ASM à l'Emirates 3-1, "il ne m'avait même pas serré la main". Et Jardim de poursuivre, la rancune tenace : " alors même si Monaco a tout fait pour que lui (Wenger) et Arsenal se sentent bien ici, j'ai décidé de ne pas le saluer." José Mourinho sorti de la compétition, un autre entraîneur portugais assumerait-il donc le rôle du provocateur ?

>> LIRE AUSSI - Monaco arrache les quarts au bout du suspens

>> LIRE AUSSI - Nabil Dirar : "On a tout donné"

>> LIRE AUSSI - L'hommage monégasque à Arsène Wenger