Le mystère des tatouages de Zlatan Ibrahimovic résolu

  • A
  • A
Le mystère des tatouages de Zlatan Ibrahimovic résolu
@ Montage AFP
Partagez sur :

MYSTÈRE LEVÉ - L'attaquant du PSG a révélé que ses tatouages, qu'il a montrés durant le match contre Caen, ont été réalisés en soutien au programme alimentaire de l'ONU.

Les apparences sont parfois trompeuses. Samedi, Zlatan Ibrahimovic a célébré son (superbe) but contre Caen (2-2) en enlevant son maillot, montrant ainsi d'innombrables tatouages sur son corps. L'image, impressionnante, a rapidement fait le tour de la toile. Mais les nouveaux tatouages de la star du PSG n'étaient que temporaires. L'attaquant a révélé dimanche que la cinquantaine de tatouages sur son corps ont en fait été réalisés pour soutenir le Programme alimentaire mondial des Nations Unies, afin de lutter contre la faim dans le monde.

>> LIRE AUSSI : Zlatan marque un but magnifique et montre ses tatouages



Cinquante noms tatoués temporairement. Torse nu pendant de longues secondes, Ibrahimovic exhibait en fait des tatouages temporaires avec les prénoms de Carmen, Mariko, Antoine, Sawsan, Chheuy, Lida, Siatta ou Rahma, 50 personnes en tout qui souffrent de la faim. "Il y avait des spéculations sur mes tatouages", a reconnu "Ibra", dimanche lors d'une conférence de presse conjointe avec Marina Catena, responsable du Programme alimentaire mondial pour la France et Monaco. "Tout ce qui s'est passé hier n'était pas prévu. Cela devait arriver, mais que ça arrive après deux minutes, c'était du bonus", a assuré le Suédois.

"Il n'y a pas pire désastre que la faim dans le monde." Le projet, baptisé "805 millions de noms", a été présenté dans un film en noir et blanc de près de 3 minutes, diffusé sur YouTube. On peut entendre Zlatan souhaiter que ses fans "soutiennent ceux qui souffrent de la faim et qui sont les vrais champions". "Beaucoup trop d'entre eux sont des enfants. A chaque fois que vous entendrez mon nom, vous penserez à leurs noms", ajoute-t-il d'une voix grave, avec des images de son but et de sa célébration contre Caen. "Il n'y a pas pire désastre que la faim dans le monde", a ajouté Zlatan au cours de la conférence de presse.

Le spot de la campagne :

"Je veux bien prendre un rouge pour les aider". "C'était spontané, je n'ai pas pensé à un éventuel avertissement (qu'il a effectivement reçu, ndlr) ou à une suspension. Ça signifie que ce que je fais n'a pas de prix. Je veux bien prendre un rouge pour les aider", a-t-il ajouté. Zlatan a écopé d'un carton jaune pour avoir enlevé son maillot, le privant ainsi du choc du PSG contre Monaco, le 1er mars prochain.

>> LIRE AUSSI : Le nul cauchemardesque du PSG contre Caen