Serge Atlaoui : le PSG n'interviendra pas

  • A
  • A
Serge Atlaoui : le PSG n'interviendra pas
@ ROMEO GACAD / AFP
Partagez sur :

COULOIR DE LA MORT - L’avocat du Français condamné à mort en Indonésie pour trafic de drogue demande au PSG de faire pression sur les autorités locales. 

"J'ose espérer que le Paris Saint-Germain aura la décence de renoncer à sa tournée en Indonésie". Ces mots, dans les colonnes du Journal du Dimanche, sont ceux de l’avocat de Serge Atlaoui, le Français emprisonné depuis 2005 et condamné à mort pour trafic de drogue. Me Richard Sédillot, dont le client a bénéficié samedi d’un sursis dans les couloirs de la mort, demande au club de la capitale de mettre la pression sur les autorités indonésiennes. Mais le PSG, via son directeur général délégué, a poliment décliné l'appel.

Le PSG, un partenaire de l’Indonésie. Fin 2013, le club parisien choisit d’affiner son offre sur le marché asiatique et lance la version indonésienne de son site internet. En parallèle, le PSG prévoit l’organisation de matches amicaux de gala les trois étés suivants dans la région. Une rencontre face aux Reds de Liverpool, prévu initialement à l’été 2014, a déjà été reportée. Et pour les mois à venir, l’agenda parisien n’est pas barré de la mention "Indonésie". 

"La pression doit aussi être citoyenne". Selon Le Parisien, l’association Ensemble contre la peine de mort (ECPM) a envoyé une lettre à Jean-Claude Blanc, le directeur général délégué du PSG, pour que le club plaide la cause de Serge Atlaoui. "Il nous paraît important que le PSG puisse exprimer son inquiétude, au plus haut niveau de l'Etat, auprès de l'Indonésie, notamment en vue des futurs déplacements du club. Un partenariat, ce n'est pas seulement un échange sportif, c'est aussi un échange culturel, un échange entre deux peuples", explique au Parisien Raphaël Chenuil-Hazan, secrétaire général d'ECPM. Convaincu par cette démarche, l’avocat de Serge Atlaoui en rajoute une couche. "Toute initiative de nature à exercer une pression sur les autorités indonésiennes est à saluer. La pression doit aussi être citoyenne", conclut Me Richard Sédillot. Lundi matin, le parquet général d'Indonésie a indiqué qu'il serait bel et bien exécuté seul si son recours déposé devant le tribunal administratif de Jakarta était rejeté.

Non, le PSG n'ira pas en Indonésie. Le club de la capitale a répondu via son directeur général délégué, Jean-Claude Blanc, dans une lettre que s'est procurée RMC Sport : "Bien que nous comprenions les efforts que vous développez (…) un club de football et ses joueurs doivent s’en tenir aux limites de leur territoire de légitimité et de compétence, fut-ce pour soutenir un ressortissant français", précise le courrier. "Le PSG n’a programmé aucune tournée en Indonésie, ni l’été prochain, ni ultérieurement."

>> LIRE AUSSI - Indonésie : Atlaoui pourrait être exécuté seul

>> LIRE AUSSI - Un nouveau sursis pour le Français Serge Atlaoui

>> LIRE AUSSI - Le PSG a le béguin pour l'Indonésie