Ibrahimovic suspendu : le PSG crie à l'"acharnement"

  • A
  • A
Ibrahimovic suspendu : le PSG crie à l'"acharnement"
@ Martin BUREAU/AFP
Partagez sur :

Suite à ses propos tenus en marge de la rencontre contre Bordeaux, Zlatan Ibrahimovic a été suspendu quatre matches par la Commission de discipline. Le PSG crie à l'acharnement.

Une insulte qui déclenche la polémique. La fin de championnat est aussi animée sur les terrains qu'en dehors. Alors que le PSG ne compte qu'un petit point d'avance sur son dauphin, l'Olympique Lyonnais, les hommes de Laurent Blanc devront composer sans Zlatan Ibrahimovic pour les quatre prochains matches de championnat. Embarrassant quand on sait que le sprint final est désormais lancé, à sept journées de la fin. Cette sanction infligée par la commission de discipline répond aux déclarations de Zlatan Ibrahimovic faites dans les couloirs du Stade Chaban Delmas après la défaite parisienne contre Bordeaux (2-3). Dénonçant la piètre qualité de l'arbitrage, le Suédois avait qualifié la France de "pays de merde", ce qui avait suscité une vive polémique.

L'indignation du PSG. Les dirigeants du club de la capitale n'apprécient guère la décision tombée tard jeudi soir. Et le font savoir. Dans un communiqué, le PSG "regrette" une sanction jugée "disproportionnée" par rapport à l'infraction"Le club déplore l’acharnement dont est victime son joueur au regard de son immense contribution à l’image du football français ici et partout dans le monde", peut-on lire dans la déclaration. Zlatan Ibrahimovic, lui, a qualifié cette sanction de "farce".

Une embûche de plus dans le sprint final. Outre l'image du championnat de France, le PSG s'inquiète également de son avenir personnel se plaignant "d'être privé d'un joueur clé dans cette période cruciale pour réussir sa saison en France." Seul club européen encore engagé sur quatre tableaux, le PSG doit en effet négocier un virage majeur dans sa saison, enchaînant deux finales de coupe (Coupe de la Ligue contre Bastia et Coupe de France contre Auxerre), mais aussi un quart de finale de Ligue des Champions face au Barça et la course au titre en Ligue 1.     

Canal + boycotté. En guise de "représailles", le PSG a également déclaré qu'il boycotterait désormais Canal +, ses joueurs et son staff refusant de s'exprimer sur cette antenne. Et pour cause, ce sont les caméras de la chaîne cryptée qui avaient filmé la colère d'Ibrahimovic. Et in fine permis sa suspension.

Pour une fois, l'OM et le PSG sur la même longueur d'onde. Même réaction du côté de l'OM. Les frères ennemis du foot français sont donc pour une fois sur la même longueur d'onde, puisque le club phocéen a publié un communiqué similaire sur son site et appliquera la même politique vis-à-vis de Canal +. Les raisons de cette colère ? La suspension de Dimitri Payet pour deux matches, lui aussi filmé dans les couloirs du Vélodrome vociférant contre l'arbitrage après le nul contre l'OL (0-0). Marseille a fait part de sa "colère" et de son "écœurement" suite à la suspension de son meneur de jeu. Et si finalement, toute cette agitation profitait au troisième larron du trio de tête, l'Olympique Lyonnais ?  

>> LIRE AUSSI - Zlatan : 100 buts et au-delà

>> LIRE AUSSI - L'OM est-il hors-course pour le titre ?