Football : pourquoi 120 millions d'euros est le juste prix pour Paul Pogba

  • A
  • A
Football : pourquoi 120 millions d'euros est le juste prix pour Paul Pogba
Paul Pogba, bientôt le joueur le plus cher de l'histoire.@ AFP
Partagez sur :

BUSINESS - Le (probable) transfert du milieu de terrain français affole les compteurs, mais sera très rapidement rentabilisé.

Pour les uns, c’est le "transfert du siècle", pour les autres, c’est une somme indécente. Le transfert (quasi acté) de Paul Pogba à Manchester United pour 120 millions d’euros – record mondial – n’a pas fini de faire parler de lui. Il faut dire que le montant a de quoi surprendre : à titre de comparaison, c'est quasiment le prix de deux Airbus A320... C'est même plus cher que "le Cri" d'Edvard Munch. Mais aussi incroyable que cela puisse paraître, Manchester United fait une affaire. On vous explique pourquoi avec Vincent Chaudel, économiste du sport pour le cabinet Wavestones.  

120 millions d’euros, la loi de l’offre et de la demande. Avec ce transfert, Manchester United dépasse allègrement le précédent record, détenu par le Real Madrid, qui avait déboursé 101 millions d’euros, en 2013, pour le Gallois Gareth Bale. "Cette somme de 120 millions s’explique simplement par la loi de l’offre et de la demande", analyse pour Europe 1 Vincent Chaudel. "Si vous êtes acheteur de quelque chose que je ne veux pas vendre, vous êtes contraint de mettre le prix, et même au-delà." Manchester United n’était pas seul sur le coup : le Real Madrid, Manchester City voire le PSG et le FC Barcelone étaient également sur les rangs. Et puis à 23 ans, Pogba a un profil unique : un milieu défensif capable de marquer des buts, d’être décisif. "Et tout ce qui est rare est mécaniquement cher", ajoute Vincent Chaudel. 

Somme record, amortissement express. Aussi paradoxal que cela puisse paraître, Manchester United va amortir cet investissement à la vitesse Grand V. Paul Pogba s’est engagé pour une durée de cinq saisons avec les Red devils, et son transfert coûtera donc 24 millions d’euros par an au club. Or, avec les nouveaux droits télévisuels de la Premier League, United ne sentira même pas le coût. "On ne pas dire que c’est bon marché, mais ce transfert – Manchester va percevoir entre 180 et 230 millions d’euros par an de droits télés, selon ses performances – sera économiquement gérable pour le club." 

Pogba, le "gendre idéal". D’un point de vue marketing, le longiligne milieu de terrain a un potentiel énorme. Il est extravagant, très présent sur les réseaux sociaux, ses coupes de cheveux sont copiées par les gamins du monde entier. Et, surtout, il n'est impliqué, pour le moment, dans aucune affaire. "Il a une 'gueule', il est atypique, il diffuse beaucoup de valeurs positives autour de lui. Bref, il a l'image du gendre idéal", analyse Vincent Chaudel. 

Sponsor conjoint avec le club. Le choix de Manchester United n’est pas uniquement dû à la volonté du joueur de prendre une revanche sur le passé. Pogba partage en effet le même sponsor que les Mancuniens, une célèbre marque aux trois bandes. Il a d’ailleurs signé un peu plus tôt dans l’année un contrat mirifique de 40 millions d’euros sur dix ans. Le sponsor a certainement eu un rôle dans ce transfert. Il en aura aussi un à jouer dans la promotion du joueur, par le biais du merchandising.  Vous l’aurez compris, Pogba, c'est un investissement sur le long terme pour Manchester United, mais à la rentabilité quasi immédiate.