Football-Ligue 1 : le Brésilien Ricardo nommé manager général de Bordeaux

  • A
  • A
Football-Ligue 1 : le Brésilien Ricardo nommé manager général de Bordeaux
Ricardo aura notamment pour adjoint Eric Bedouet, qui assurait l'intérim ces trois dernières semaines.@ JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Partagez sur :

Le Brésilien n'est pas un inconnu chez les Girondins : il les a déjà dirigés entre 2005 et 2007.

Le directeur sportif brésilien de Santos, Ricardo, ancien entraîneur de Bordeaux de 2005 à 2007, a été nommé manager général des Girondins, a annoncé mercredi le club de Ligue 1.



Le nom du technicien brésilien de 53 ans, circulait avec insistance depuis cinq jours après l'échec de la venue de Thierry Henry qui a, depuis, été promu premier adjoint du sélectionneur de la Belgique, l'Espagnol Roberto Martinez.

Il n'a pas les diplômes pour entraîner en France. Malgré les 278 matches qu'il a déjà dirigés à la tête d'équipes de L1 de 1996 à 2009, Ricardo ne dispose pas des diplômes requis par la Ligue de football professionnel (LFP) pour entraîner en France et a donc été engagé comme manager général. Légalement, l'ancien défenseur international qui a fait les beaux jours notamment de Benfica et du Paris SG avec lequel il a entamé sa carrière de coach en 1996, ne pourra pas participer aux conférences de presse d'avant et d'après match et sera toléré sur le banc de touche sans possibilité de se lever pour donner des consignes.

Ricardo aura comme entraîneur principal Éric Bedouet, qui a assuré l'intérim depuis l'éviction de l'Uruguayen Gustavo Poyet, et l'ancien défenseur Patrick Colleter, qui travaillait déjà avec lui lors de son premier passage au Haillan, ainsi qu'à Monaco jusqu'en 2009.

Vice-champion de France avec Bordeaux en 2006. Ce trio a déjà fonctionné ensemble en 2005, au sortir d'une saison girondine pénible conclue à la 15e place. En deux saisons, il a permis à Bordeaux de retrouver une grosse assise défensive et des résultats - 2e derrière Lyon en 2006, victoire en Coupe de la Ligue en 2007 - socles du titre de champion de France obtenu en 2009 par son successeur Laurent Blanc.