Football - L1 : Qui pour racheter l'OM ?

  • A
  • A
Football - L1 : Qui pour racheter l'OM ?
Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l'OM et Vincent Labrune, l'ex-président du club.@ AFP
Partagez sur :

Margarita Louis-Dreyfus, la propriétaire de l'OM, souhaite vendre le club, mais pas à n'importe quel prix. Qui sont les repreneurs potentiels ? 

Alors que c'est l'exode des talents de l'Olympique de Marseille (Michy Batshuayi, Steve Mandanda, Nicolas Nkoulou...) depuis l'ouverture du mercato, le départ de la propriétaire du club, Margarita Louis-Dreyfus, se fait plus compliqué. MLD souhaite bien vendre le club, mais pas à n'importe quel prix. Et elle serait bien prête à prendre son temps tant que les offres arrivant sur son bureau ne lui conviennent pas selon L'Équipe. Les repreneurs potentiels sont au nombre de trois, et un Américain tiendrait la corde. 

La piste américaine "ambitieuse". C'est pour le moment "le projet qui tient la corde" à en croire les informations d'un dirigeant olympien, interrogé par L'Équipe. La piste est pourtant pour le moment encore floue, mais il s'agirait d'une filiale du consortium Guggenheim Baseball Management, qui est propriétaire de la franchise des Los Angeles Dodgers depuis 2011, dont le grand patron est le richissime Américain Mark Walter. Le Stade Vélodrome, propriété exclusive de la mairie de Marseille et dont Jean-Claude Gaudin ne compte pas se séparer, pourrait refroidir les ardeurs des américains vraisemblablement attachés à l'acquisition du club et de son stade, en même temps.

Le sérieux projet luxembourgeois.  Il ne serait pas prioritaire pour Margarita Louis-Deyfus mais le projet est cohérent et sérieux. Celui de Gérard Lopez, le Luxembourgeois ex-propriétaire de l'écurie de Formule 1 Lotus, et entouré de l'ancien directeur marketing du FC Barcelone, Marc Ingla ou encore de Michel Moulins, fondateur du journal d'annonces ParuVendu.

Le "pipeau" iranien. Depuis le printemps dernier, la piste qui menait à un rachat de l'OM par l'Iranien Paulo Tavares faisait échos. Mais à en croire Vincent Labrune, qui déclarait récemment qu'il ne serait plus le président de l'OM pour la saison 2016/2017, la piste iranienne, "c'est du pipeau complet". Paulo Tavares n'aura jamais tapé dans l'oeil de la direction olympienne, ce qui en fait un candidat beaucoup moins probable au rachat de l'Olympique de Marseille.