Football : À Naples, des pizzas à moins d'un euro en cas de blessure d'Higuain à la Juve

  • A
  • A
Football : À Naples, des pizzas à moins d'un euro en cas de blessure d'Higuain à la Juve
Gonzalo Higuain, avec son nouveau maillot de la Juventus Turin.@ AFP
Partagez sur :

Une pizzeria napolitaine a décidé de vendre ses pizzas à moins d'un euro, dès la première blessure de l'attaquant argentin, qui a quitté le club local pour la Juventus Turin. 

Les fans napolitains l'ont mauvaise. Après le départ de leur star Gonzalo Higuain vers le club ennemi de la Juventus Turin pour la somme de 94,7 millions d'euros, Naples ne digère pas cette "trahison". Au point, pour certains, de souhaiter la blessure de leur ancienne idole, et d'en faire un atout marketing. 

"Une méga-promotion dès septembre". Sur son compte Facebook, le restaurant "Show Pizza" a ainsi annoncé la vente de pizzas à 99 centimes d'euros dès le mois de septembre, après la photo de la visite médicale de l'argentin à Turin : "Nous attendions l'officialisation, elle est arrivé aujourd'hui (mercredi 27 juillet, ndlr). Nous pouvons maintenant annoncer une méga promotion qui va commencer en septembre ! Pour les prochaines 48 heures de la première blessure de ce "traître", les margherita coûteront seulement 0,99 euros ! Donc, avec les meilleurs vœux pour une merveilleuse saison pleine de rayons X !" a lancé la pizzeria. 

higuain-juventus-pizza-1-euro-1024x662

Maillot brûlé, sac poubelle et "ingratitude". Mise à part la pizzeria et les margherita à 99 centimes d'euros, les réactions au départ d'Higuain ont été très virulentes dans la ville située au pied du Vésuve. Entre les maillots d'Higuain brûlés et ceux utilisés comme sac poubelle, on peut dire que les Napolitains ont de l'imagination. De son côté, le président du club n'y était pas allé de mains mortes après le départ son ex-joueur : "Nous ne pensions vraiment pas qu'il partirait, ni qu'il balaierait d'un coup de poing ses trois années ici. Certains disent que le mot 'traître' est exagéré mais je pense le contraire parce que dans sa décision se trouve le sens du mot traître, qui comprend aussi la notion d'ingratitude", s'était emporté Aurelio De Laurentiis.