Foot - retour des ultras: les joueurs du PSG ont "vu la différence"

  • A
  • A
Foot - retour des ultras: les joueurs du PSG ont "vu la différence"
Les ultras étaient absents du Parc des princes depuis six ans.@ FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :

Les joueurs du PSG ont salué le retour des supporters ultras dans les tribunes du Parc des princes à l'occasion de la victoire parisienne contre Bordeaux samedi.

Nets vainqueurs des Girondins de Bordeaux samedi, les joueurs du Paris Saint-Germain ont célébré une autre victoire : celle du retour des supporters ultras, groupés dans la tribune Auteuil du Parc des princes. "Ils n'étaient pas tous là mais on voit clairement la différence, a dit le milieu Blaise Matuidi. C'est super de jouer dans une telle ambiance, ça nous aide à nous transcender. Si tout se passe bien et qu'il n'y a pas de violences, ça promet pour l'avenir."

"Le foot, c'est une fête, ça doit être un bonheur et c'est agréable de le partager avec des gens comme ceux qui étaient là, qui sont des passionnés du PSG", a ajouté celui qui a régulièrement milité pour ce retour. "C'était important de communier avec eux. Dans la saison, on aura des matches compliqués, ça sera utile. On avait besoin de ce soutien."



"Ça nous a reboostés !" Le milieu Thiago Motta a "senti une vraie différence" Samedi, ils étaient environ 200 à assurer l'ambiance, même sans tifo ni banderole. "Et c'est normal. On est contents", a poursuivi Motta. "Dans la saison, on aura sans doute des matches un peu compliqués. On sera plus forts. Et les équipes qui viennent ici vont le sentir."

Le gardien Alphonse Areola, formé au club mais prêté ces trois dernières saisons, a dit de son côté : "Ça fait plaisir, c'est clair. Ils ont chanté, ils se sont répondus... J'ai eu l'occasion de vivre ça en tribunes quand j'étais plus jeune, alors là, sur le terrain, ça nous a reboostés !"

La Préfecture de police de Paris avait accepté jeudi le principe du retour des supporters ultras groupés au Parc des Princes à l'issue d'une rencontre avec le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi. A la suite de la mort, en 2010, d'un membre de la tribune Boulogne après des affrontements avec d'autres supporters parisiens, le plan Leproux (du nom du président du club à l'époque) avait réorganisé les tribunes du Parc et les groupes d'ultras avaient été dissous par le gouvernement.