Euro 2016 : Nice aura la fan-zone la plus sécurisée, selon Estrosi

  • A
  • A
Euro 2016 : Nice aura la fan-zone la plus sécurisée, selon Estrosi
@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

Nice doit accueillir quatre matches de l'Euro, trois matches de poule les 12, 17 et 22 juin ainsi qu'un huitième de finale le 27.

La fan-zone de Nice sera la plus sécurisée de France durant l'Euro 2016, a estimé lundi au cours d'une conférence de presse Christian Estrosi (LesRépublicains), avec "124 agents de sécurité pour une capacité de 10.000 personnes".

Un taux d'encadrement record. Le maire de Nice et président de la région Paca a précisé au cours d'une présentation du dispositif mis en place pour accueillir l'Euro 2016 de football que "la fan-zone de Nice disposera de 124 agents de sécurité pour une capacité de 10.000 personnes", soit un taux d'encadrement de 1,2 % qui serait, selon lui, "le taux le plus important des dix villes hôtes de l'Euro 2016".  Selon Christian Estrosi, ce taux d'encadrement est supérieur aux recommandations de l'Etat établies à 1% d'encadrement.

Portiques de détection des métaux. Le maire de Nice a également indiqué que sa ville disposerait de "la seule fan-zone de France à installer des portiques de détection des métaux". Ce dispositif doit être complété par l'installation de dix caméras de vidéo-surveillance s'ajoutant aux huit déjà existantes sur cette zone située près de la place Massena, en centre-ville.  Au total, sur les 2,5 millions d'euros de budget de la fan-zone de Nice, 1,5 million est consacré à la sécurité, pris en charge à hauteur de 870.000 euros par l'UEFA et l'Etat, le reste incombant à la ville (630.000 euros).

Dispositif de reconnaissance faciale. De son côté, le président du conseil départemental, Eric Ciotti (LR), a souligné que d'importants moyens de secours seront également déployés aux abords du stade et de la fan-zone. Eric Ciotti a déploré que "le gouvernement ait opposé une fin de non-recevoir" à sa proposition de loi d'expérimenter un dispositif de reconnaissance faciale permettant d'identifier des personnes fichées. Christian Estrosi et Eric Ciotti ont affirmé avoir écrit au Premier ministre pour lui demander "des explications" sur ce refus.  

Entre le 10 juin et le 10 juillet, la fan-zone sera ouverte les jours de matches de l'équipe de France, les jours de matches se déroulant à Nice ainsi que tous les jours de matches à partir des quarts de finale.