Euro 2016 : des fumigènes lancés sur le terrain à la fin de République tchèque-Croatie

  • A
  • A
Euro 2016 : des fumigènes lancés sur le terrain à la fin de République tchèque-Croatie
Les fumigènes ont été lancés par des supporters croates.@ PHILIPPE DESMAZES / AFP
Partagez sur :

Des fumigènes ont été lancés sur le terrain dans les dernières minutes du match entre la République tchèque et la Croatie. Le match a été arrêté quelques minutes.

Des fumigènes et un pétard qui a explosé aux pieds d'un stadier ont été lancés depuis la tribune des supporters croates sur la pelouse du stade de Saint-Étienne, à la 86e minute de la rencontre entre la République tchèque et la Croatie (2-2), vendredi à l'Euro 2016. Après ces incidents, l'UEFA va, selon la procédure habituelle, ouvrir une enquête disciplinaire.

Un pétard lancé vers un stadier. Alors que le score était de 2-1 pour les Croates, plusieurs fumigènes ont été jetés sur la pelouse par certains de leurs supporteurs. Des stadiers sont entrés sur le terrain pour tenter de les éteindre. Un pétard a alors été lancé de la même tribune et a explosé aux pieds d'un stadier, qui s'est éloigné en courant alors que les joueurs croates faisaient des signes pour inciter leurs supporters au calme.



La rencontre interrompue. La rencontre a été interrompue quatre minutes par l'arbitre et le bout de tribune d'où venaient les fumigènes a été évacué par les stadiers.  Le sélectionneur de la Croatie, Ante Cacic, a qualifié de "terroristes du sport" les supporters coupables de jets.

Juste après la reprise du match, la République tchèque a égalisé grâce à un pénalty de Necid dans le temps additionnel. Une victoire aurait assuré à la Croatie une place en huitièmes de finale (elle avait battu la Turquie 1-0 dans le premier match).

Les supporters croates habitués aux débordements. Lors des qualifications de l'Euro, la Croatie avait déjà été sanctionnée d'un retrait d'un point, de deux matches à huis clos et d'une amende de 100.000 euros, pour une croix gammée tracée sur le terrain du match à domicile contre l'Italie en juin (1-1). La Fédération croate (HNS) avait rapidement présenté ses excuses et dénoncé un incident "qui porte préjudice au football et à l'Etat croate". Ce match s'était disputé à Split (sud) dans un stade vide en raison de sanctions - déjà - de l'UEFA contre la sélection croate.

Toute l'actu de la compétition, sur le Lab Euro, le site qui ne se contente pas des trois points !