Équipe de France : quelle(s) surprise(s) dans la liste de Didier Deschamps ?

  • A
  • A
Équipe de France : quelle(s) surprise(s) dans la liste de Didier Deschamps ?
Aymeric Laporte (ici au centre en mars dernier) a été capitaine chez les moins de 21 ans.@ Jean-François MONIER/AFP
Partagez sur :

MONDIAL 2018 - Le sélectionneur annoncera jeudi après-midi le groupe des 23 joueurs retenus pour affronter la Bulgarie et les Pays-Bas le mois prochain.

Un peu plus de trois semaines après un match nul décevant sur la pelouse de la Biélorussie (0-0) pour entamer ses qualifications à la Coupe du monde 2018, l'équipe de France sera à nouveau sur le pont à partir de vendredi, avec un premier match contre la Bulgarie puis un déplacement très attendu aux Pays-Bas trois jours plus tard. Le sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, ne devrait pas modifier en profondeur un groupe qui a fait ses preuves lors du dernier Euro. Mais les blessures (et peut-être les coups de cœur) pourraient pousser "DD" à appeler quelques nouveaux joueurs ou à en rappeler des anciens. Petit tour d'horizon des "surprises" possibles.

  • Aymeric Laporte, avant que l'Espagne ne l'attrape ?

Confronté à une cascade de blessures (Samuel Umtiti, Adil Rami) ou de méformes (Mamadou Sakho, Éliaquim Mangala) en défense centrale, Deschamps pourrait opter pour la solution Aymeric Laporte. Méconnu du grand public en France, malgré son passé dans les équipes de jeunes, le défenseur de l'Athletic Bilbao, 22 ans, jouit d'une belle reconnaissance en Espagne. À tel point qu'il a même émis l'idée de rejoindre la sélection ibérique un jour. Dans une étrange mise en scène, le quotidien espagnol Marca avait même écrit à sa Une en août dernier que le nouveau sélectionneur Julen Lopetegui avait "signé" Laporte. L'entourage du joueur a démenti mais le trouble s'est installé, d'autant que Laporte s'était déjà fendu d'une critique à peine voilée envers Deschamps l'an dernier sur Twitter. Le sélectionneur peut-il passer l'éponge sur ces épisodes ? Ou préférera-t-il relancer un joueur comme Jérémy Mathieu, plus âgé ? À voir.

  • Nabil Fekir, (enfin) le retour du grand Lyonnais ?

Le cas de Laporte rappelle à bien des égards celui de Nabil Fekir, dont la valse hésitation entre les sélections algérienne et française avait rythmé l'hiver 2014-15. Finalement, le Lyonnais avait honoré sa première sélection chez les Bleus face au Brésil le 26 mars 2015 (1-3) avant de marquer son premier but contre la Belgique le 7 juin (2-4). Mais il n'a toujours pas disputé de match officiel avec l'équipe de France. Gravement blessé à un genou en septembre 2015 au Portugal (1-0), Fekir n'a repris la compétition qu'en avril dernier et a manqué l'Euro disputé dans l'Hexagone. Rappelé en août, il avait été contraint de déclarer forfait après une nouvelle blessure. Revenu à un très bon niveau avec l'OL, Fekir devrait logiquement retrouver le groupe dans un secteur offensif handicapé par plusieurs absences, dont celle de son coéquipier en club, Alexandre Lacazette, touché à une cuisse. Cela devrait être également le cas du joueur du Bayern Munich, Kingsley Coman.

  • Bacary Sagna oui, Patrice Évra non ?

Les deux latéraux qui ont évolué lors de l'Euro n'avaient pas été retenus pour les deux matches du mois de septembre : le premier en raison d'une blessure, le second par choix. Tous les deux titulaires avec leur club en Ligue des champions - Sagna avec Manchester City et Évra avec la Juventus Turin -, ils sont à nouveau disponibles. Si l'on voit mal Évra effectuer un retour, alors que son remplaçant chez les Bleus, Djibril Sidibé, a plutôt réussi son baptême du feu, Deschamps pourrait être tenté de rappeler Sagna, 33 ans (contre 35 à Évra), à son aise lors de l'Euro, au détriment de Sébastien Corchia, dont le club, le Losc, souffre actuellement.

  • Karim Benzema ou un autre retour improbable ?

Didier Deschamps n'est pas homme de surprises. Encore moins quand cela touche à des dossiers sensibles. Et malgré les absences d'Alexandre Lacazette et sans doute d'Olivier Giroud, il est bien difficile d'imaginer un retour dans le groupe de Karim Benzema, pourtant titulaire avec le Real Madrid cette semaine. L'affaire de la "sextape" n'est pas bouclée et le meilleur buteur des Bleus en activité n'est a priori toujours pas sélectionnable. Mathieu Valbuena, lui, l'est mais l'ancien Marseillais doit d'abord regagner une place de titulaire à l'OL pour pouvoir espérer revoir le groupe France (on n'y croit guère). Quant à Samir Nasri (Séville FC) et Franck Ribéry (Bayern Munich), plutôt brillants avec leurs clubs respectifs ces derniers temps, ils ont eux-mêmes pris du champ avec les Bleus. Et si Deschamps prononce leur nom jeudi après-midi, ce ne sera certainement pas lors de son annonce liminaire du groupe des 23…