Dopage : Johaug, championne du monde de ski de fond, contrôlée positive

  • A
  • A
Dopage : Johaug, championne du monde de ski de fond, contrôlée positive
La championne norvégienne a été testée positive à un stéroïde en septembre dernier. @ MAJA SUSLIN / TT / TT NYHETSBYRÅN TT NEWS AGENCY / AFP
Partagez sur :

L'utilisation d'une crème pour traiter des brûlures aux lèvres serait à l'origine de son test positif à un stéroïde anabolisant.

La fondeuse norvégienne Therese Johaug, septuple championne du monde et médaillée d'or en relais aux Jeux olympiques 2010 à Vancouver, a été contrôlée positive à un stéroïde, a annoncé jeudi la Fédération norvégienne de ski. Aucune sanction n'a encore été annoncée à ce stade.

Testée en septembre. Des traces de clostebol, un stéroïde anabolisant interdit par l'Agence mondiale antidopage (AMA), ont été retrouvées lors d'un test inopiné le 16 septembre, a indiqué la Fédération dans un communiqué.

Une crème pour les lèvres en cause. Selon la Fédération, la skieuse âgée de 28 ans aurait absorbé cette substance via une crème pour les lèvres, utilisée pour traiter des brûlures subies lors d'une séance d'entraînement en altitude en Italie fin août. Son entourage médical n'avait alors pas remarqué que cette crème contenait du clostebol.

Le médecin a reconnu son erreur. Le médecin de l'équipe nationale de ski, Fredrik Bendiksen, a dit endosser l'entière responsabilité de cet épisode. "Je suis complètement effondrée et désespérée de me retrouver dans cette situation extrêmement compliquée et surréaliste à mes yeux", a commenté Johaug, citée dans le communiqué de la Fédération. "Je vis cela comme quelque chose d'injuste et absolument pas mérité, même si je suis bien sûr consciente que c'est moi, en tant qu'athlète, qui suis responsable des médicaments que j'utilise", a-t-elle ajouté.
an