Cyclisme sur piste : le tragique destin de Robert Sassone, mort à 37 ans

  • A
  • A
Cyclisme sur piste : le tragique destin de Robert Sassone, mort à 37 ans
Robert Sassone avait terminé 10e de l'Américaine lors des JO 2000 avec Christophe Capelle.@ Robert KOVARIK/AFP
Partagez sur :

DISPARITION - Le cycliste français, qui avait été champion du monde de l'Américaine en 2001, est mort à 37 ans, à Nouméa.

La France cycliste a perdu l'un de ses champions du monde. Le président du Comité du cyclisme calédonien, Gérard Salaun, a en effet confirmé vendredi sur les ondes de la radio locale RRB, la mort de Robert Sassone, annoncée dès jeudi par le quotidien L'Equipe. Né le 23 novembre 1978 à Nouméa, Robert Sassone souffrait depuis plusieurs années d'un cancer et aurait mis fin à ses jours, selon plusieurs sources au sein du monde du cyclisme calédonien.

Un "pistard" de talent. "On est très touchés par sa disparition. Je le savais malade, hélas, mais de là à l'entraîner vers cela... C'est vraiment dommage, c'est un grand champion qui part (...) Un gars qui tournait les jambes comme personne", a regretté Gérard Salaun sur RRB. Robert Sassone avait "tourné les jambes comme personne" en 2001, notamment. Cette année-là, il avait été sacré champion du monde de l'Américaine, épreuve qui se dispute en duo. Il était alors associé à Jérôme Neuville (ci-dessous). Entre 2000 et 2002, toujours sur la piste, il a remporté cinq titres de champion de France.

Sassone champion du monde avec Neuville (1280x640) Yves BOUCAU/AFP

Yves BOUCAU/AFP


Six mois de prison avec sursis dans l'affaire Cofidis. Parallèlement à sa carrière sur la piste, Robert Sassone remporta également plusieurs courses sur route, dont deux étapes du Circuit des mines en 2001, une étape du Tour du Limousin en 2002 et une étape du Tour du Poitou-Charentes en 2003. Mais sa carrière bascula le 13 janvier 2004...

Ce jour-là, il est mis en garde à vue dans le cadre de l'affaire Cofidis, concernant un réseau de dopage organisé au sein de l'équipe française. De la testostérone et de l'EPO sont retrouvées à son domicile. Il désigne alors Philippe Gaumont, avec lequel il avait été champion de France de poursuite en 2000, comme son fournisseur d'EPO. En fin d'année 2004, il est suspendu deux ans pour un contrôle positif lors d'une épreuve sur piste, les Six Jours de Nouméa.

Sassone avec Gaumont (1280x640) Damien MEYER/AFP

Damien MEYER/AFP


A 26 ans seulement, sa carrière est déjà terminée. Il comparaît en novembre 2006 devant le tribunal de Nanterre en compagnie de neuf autres anciens coureurs ou membres d'encadrement de l'équipe Cofidis. Trois mois plus tard, il est condamné à six mois de prison avec sursis. Sur la photo ci-dessus, on le voit discuter avec Philippe Gaumont. Comme lui, le vainqueur de Gand-Wevelgem 1997 est mort tragiquement, à 40 ans à peine.