Coupe du monde de rugby : les Bleus dominent la Roumanie

  • A
  • A
Coupe du monde de rugby : les Bleus dominent la Roumanie
Sofiane Guitoune s'arrache pour aller inscrire le troisième essai français, son deuxième personnel.@ Franck FIFE/AFP
Partagez sur :

ATTENDU - L'équipe de France a facilement battu la Roumanie, mercredi soir, lors de son deuxième match. Mais tout n'a pas été parfait.

Quatre jours après avoir battu l'Italie avec la manière, l'équipe de France bis alignée mercredi soir par Philippe Saint-André - 13 changements, avec les seuls Picamoles et Nakaitaci conservés parmi les titulaires - a fait la métier en l'emportant contre la Roumanie avec le bonus offensif (38-11). Pas plus pas moins. Il a fallu attendre que les Roumains soient réduits à dix en fin de première période pour voir les Bleus aller enfin en terre promise, par Sofiane Guitoune puis Yannick Nyanga (31e, 34e). Revenus en deuxième mi-temps avec des intentions de jeu un peu plus franches, les Bleus n'ont pourtant réussi à faire plier la Roumanie que dans les vingt dernières minutes, avec trois nouveaux essais (Guitoune, Fofana, Fickou) et le bonus offensif au bout.

Les Bleus battent la Roumanie avec le bonus offensif :

"Le bilan est positif." Avant ces vingt dernières minutes à sens (presque) unique - les Roumains ont quand même réussi à marquer un essai par le joueur d'Oyonnax Valentin Ursache (74e) -, les Bleus avaient multiplié les erreurs, avec des approximations dans le camp adverse ou des pertes de ballon dans les regroupements, à tel point que le sélectionneur tricolore, Philippe Saint-André, a reconnu avoir poussé un petit "coup de gueule" à la mi-temps. Les images le prouvent.

"PSA" fait passer un message à la mi-temps :

A l'issue d'une rencontre que les Bleus ont finalement remportée de 27 points, "PSA" avait fini par retrouver le sourire. "Le bilan est positif après ces deux matches. Ce soir (mercredi soir), on avait changé énormément de joueurs. On a maintenant fait jouer tout le monde, c'est important pour le groupe. Dès qu'on a mis de la vitesse en deuxième période, ça a été mieux."

Le Canada, du même calibre. Du mieux, on en attendra encore, néanmoins, jeudi prochain, pour le troisième match des Bleus dans cette Coupe du monde, face au Canada, un adversaire au pedigree pas si éloigné de celui des Roumains (18e au classement mondial IRB contre 17e...) Mais ce sera surtout l'occasion de répéter un peu plus ses gammes avant le dernier match de cette poule D, celui qui compte vraiment, finalement, face à l'Irlande, le 11 octobre prochain, à Cardiff, au pays de Galles. En attendant, on surveillera de près la performance de ces mêmes Irlandais contre la Roumanie, dimanche soir, au stade de Wembley, à Londres.