Cinq choses à savoir sur Allemagne-Ukraine

  • A
  • A
Cinq choses à savoir sur Allemagne-Ukraine
Thomas Muller fait le malin, mais il n'a jamais marqué en cinq matches disputés à l'Euro. @ JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :

STATS EXPRESS - L’Allemagne, l’une des favorite de la compétition, débute son Euro face à la modeste Ukraine, dimanche à 21h, à Lille. 

STATS EXPRESS

Sur le papier, la rencontre entre l’Allemagne, mastodonte du football mondial, et l’Ukraine, dimanche à 21h, à Lille, est bien déséquilibrée. Difficile en effet d’imaginer la grande Mannschaft s’incliner face à son modeste adversaire, dont l’histoire footballistique est récente, puisque l’Ukraine faisait partie de la défunte URSS. Ce déséquilibre se retrouve aussi dans les chiffres.

>> Le Lab Euro vous présente cinq choses à savoir sur Allempagne-Ukraine

L’Allemagne invaincue. Premier enseignement : l’Allemagne n’a jamais perdu en cinq confrontations face à l’Ukraine. Elle l’a emporté deux fois, pour trois matches nuls. Les deux équipes ne se sont toutefois jamais affrontées lors d’un grand tournoi international.

Des records pour l’Allemagne. La Mannschaft participe en France à son 12e Euro, record absolu. Compétition qu’elle a déjà remporté trois fois (1972, 1980, 1996), là encore un record, qu’elle partage avec l’Espagne.

L’Ukraine quasiment novice. De son côté, l’Ukraine n’a participé qu’à une seule phase finale de l’Euro, et c’était en 2012, une édition qu’elle co-organisait. C’est donc la première fois qu’elle se qualifie sur le terrain. Il y a quatre ans, elle avait été éliminée dès la phase de poule, notamment par la France. Et seul Andreï Chevtchenko (ou Andriy Shevchenko, c’est selon) avait marqué. Or, l’attaquant superstar a pris sa retraite.

La défense, principal atout de l’Ukraine. Attention toutefois. Les attaquants allemands auront fort à faire. L’Ukraine n’a en effet jamais concédé plus d’un but lors de ses 12 matches des éliminatoires, et au total, elle n’a encaissé que 5 buts en 12 rencontres. Et comme en face, Thomas Müller n’est jamais parvenu à marquer en cinq matches disputés à l’Euro…

Déséquilibré aussi sur le banc. En termes d’expérience, l’Allemand Joachim Löw et l’Ukrainien Mykhaylo Fomenko ne boxent pas dans la même catégorie. Le sélectionneur de la Mannschaft est en place depuis 2006, c’est le plus ancien de tous les coachs de l’Euro. Il a déjà dirigé 11 matches de la compétition continentale, en 2008 et 2012. Quant à Mykhaylo Fomenko, en place depuis 2013, il dispute là son premier tournoi majeur en tant que sélectionneur. Mais en tant que joueur, il a connu 24 sélections avec l’URSS. Et disputé une finale de l’Euro, en 1972.