Benzema a-t-il menti au cours de son interview ?

  • A
  • A
Benzema a-t-il menti au cours de son interview ?
@ Capture d'écran de TF1
Partagez sur :

Karim Benzema s'est exprimé mercredi soir au 20H de TF1, clamant son innocence dans l'affaire de chantage à la "sextape". Et tentant de minimiser son véritable rôle.

Cinq jours après l'entretien accordé au Monde par Mathieu Valbuena au sujet de l'affaire de chantage à la "sextape" dont il est victime, Karim Benzema a réagi à son tour, mercredi soir sur TF1. Dans une interview d'un peu plus de cinq minutes enregistrée mardi, l'attaquant du Real Madrid se défend d'avoir voulu causé le moindre tort à son partenaire en Equipe de France. "Je n'ai rien fait, je ne suis pas coupable", a insisté le footballeur, regrettant "l'acharnement" dont il fait actuellement l'objet.

Il n'a jamais parlé d'argent. Benzema a insisté à plusieurs reprises sur le fait qu'à aucun moment, il n'avait parlé d'argent avec Valbuena. "Quand j'entends parler de chantage, qu'on a demandé de l'argent, ça me rend fou, c'est n’importe quoi. Dieu merci, je gagne bien ma vie, et je n'ai pas besoin de gagner d'argent. Et on n'a jamais parlé d'argent ou quoi que ce soit." Sur ce point, l'attaquant dit vrai : il n'a jamais parlé d'argent, ni avec Mathieu Valbuena, ni avec les maîtres chanteurs.

L'interview de Karim Benzema :

Benzema a bien été convoqué. Mais sur le reste, sa version est largement édulcorée, voire fausse. "C'est moi-même qui ai demandé à être entendu. Je n'ai pas reçu de convocation", a expliqué Karim Benzema lors de son interview. Mais l'avant-centre des Bleus a bel et bien été convoqué par les policiers pour être entendu et placé en garde à vue. "C'est extrêmement grave. S'il vient sur TF1 raconter un mensonge pareil et qu'on arrive à prouver cela, entre maintenant et son passage dans Téléfoot, dimanche, il va déjà passer pour un menteur", analyse Franck Tapiro, spécialiste de la communication de crise.

Karim, il a parlé avec lui (Valbuena), il a super bien jacté

Un rôle d'intermédiaire crucial pour les maîtres chanteurs. Par ailleurs, Karim Benzema a tenté de minimiser son rôle dans cette affaire. D'après le procès-verbal qu'a pu consulter Europe 1, ses propos étaient bien plus explicites devant les enquêteurs. "Je devais servir d'intermédiaire et faciliter la mise en rapport en Mathieu Valbuena et Karim Zenati", avait-il alors déclaré. D'après nos informations, ce rôle était même crucial pour les maîtres chanteurs, visiblement très impatients du résultat. Ainsi, pendant que Benzema discute avec Valbuena à Clairefontaine, les maîtres chanteurs'inquiètent au téléphone. "J'attends là, j'ai la boule au ventre" dit le premier. "T'inquiète, ça va très très bien se passer", dit l'autre. La conversation se déroule 30 minutes à peine avant le compte-rendu circonstancier que fera Benzema à l'un des deux. Trois jours plus tard, les mêmes intermédiaires se rappellent : "Valbuena, il va réfléchir, c'est pas mort. Karim, il a parlé avec lui, il a super bien jacté, il lui a donné des détails sur la vidéo, et Valbuena, il avait la tremblote".

"La seule chose que je regrette dans tout ça, c'est au téléphone, c'est avec mon ami d'enfance, d'avoir pris ça à la rigolade. C'est la seule chose", confiait mercredi le joueur du Real Madrid, venu laver son honneur publiquement. S'il a effectivement menti, sa sortie médiatique pourrait bien avoir l'effet inverse.