Bayern-Barça : Beckenbauer tacle sévèrement Ribéry

  • A
  • A
Bayern-Barça : Beckenbauer tacle sévèrement Ribéry
@ PATRIK STOLLARZ / AFP
Partagez sur :

SANG NEUF - Avant la demi-finale de la Ligue des champions contre le FC Barcelone, le président d'honneur du Bayern Munich Franz Beckenbauer demande un renouvellement de l'effectif, quitte à se passer de Franck Ribéry...

Comment remotiver ses troupes le jour d'une demi-finale retour de Ligue des champions ? La méthode Beckenbauer est plutôt rude. Après la sévère défaite (3-0) du Bayern Munich face au FC Barelone, le président d'honneur bavarois ne mâche pas ses mots. "Il est capital que les responsables du club procèdent progressivement à un changement de génération", dégaine le double Ballon d'Or (1972 et 1976) dans les colonnes de L'Equipe, quitte à évincer des cadres comme Franck Ribéry. 

La possibilité d'un exploit ? Celui qui est considéré comme le plus grand joueur allemand de tous les temps n'est pas vraiment très optimiste sur l'issue du match retour, mardi soir. "Je ne vous cache pas que j'ai de gros doutes, surtout que le Barça est dans une forme extraordinaire", concède Franz Beckenbauer. "Mais il y a toujours des miracles dans la vie. Si jamais nous devions ouvrir le score rapidement, une certaine euphorie s'emparerait de l'Alllianz Arena. Et après, on ne sait jamais ce qui peut se passer". 

L'adversaire du Bayern est-il trop fort ? Au match aller, les Allemands ont été totalement dépassés par le trio d'attaque du Barça composé de Lionel Messi, Luis Suarez et Neymar. Comme tous les amoureux du foot, Franz Beckenbauer a été ébloui. "Je n'ai jamais vu trois joueurs s'entendre aussi bien sur un terrain", note-t-il mardi matin dans le journal L'Equipe. "Leur association semble tellement fluide et facile... Il n'y a pas mieux au monde".  

Beckenbauer-Ribery

"Le moment est venu d'apporter du sang neuf". Dans les colonnes du journal L'Equipe, Franz Beckenbauer lance surtout un coup de gueule contre Franck Ribéry et ses innombrables problèmes de santé. "Son absence fait beaucoup de mal au Bayern", explique-t-il pour s'échauffer. "Mais depuis quelques mois, il est souvent à l'infirmerie et il n'est plus tout jeune (le Français vient d'avoir 32 ans, ndlr)". Et de glisser un message aux dirigeants du club bavarois : "pour parler de Franck, Arjen Robben, Bastian Schweinsteiger, il est capital que les responsables du club procèdent progressivement à un changement de génération. [...] Le moment est venu d'apporter du sang neuf".

Et Guardiola ? Annoncé à Manchester City la saison prochaine, Pep Guardiola serait en désaccord avec certains dirigeants bavarois. Beckenbauer, lui, le soutient totalement. "C'est une chance d'avoir un tel entraîneur au Bayern Munich", s'enthousiasme-t-il. "Il a apporté une vraie structure au club. Personnellement, j'espère qu'il restera encore longtemps à Munich".  

Pelé-Beckenbauer

"Pelé, juste devant Messi". Quand un joueur du calibre de Beckenbauer est interrogé, il n'échappe jamais à l'éternelle comparaison entre les "cracks" d'aujourd'hui et ceux de sa génération. Et alors ? "Messi est actuellement le meilleur joueur au monde et le meilleur joueur de son temps. Mais même si les deux époques sont incomparables, le meilleur de tous les temps, c'est Pelé, juste devant Messi".