Ballon d'Or : "Messi, le symbole du collectif barcelonais"

  • A
  • A
Ballon d'Or : "Messi, le symbole du collectif barcelonais"
Neymar, Messi et Suarez : le trio infernal du Barça, vainqueur de cinq titres en 2015.@ Lluis GENE/AFP
Partagez sur :

RÉACTIONS - Trois techniciens français réagissent à l'élection de Lionel Messi comme Ballon d'Or 2015.

Après avoir laissé le trophée deux années de suite à son rival, le Madrilène Cristiano Ronaldo, Lionel Messi a retrouvé la voie du succès dans l'élection au Ballon d'Or, lundi. Le n°10 du Barça, nettement élu avec 41,33% des suffrages, a profité à plein de la magnifique saison de son club, vainqueur de cinq trophées, dont le championnat d'Espagne et la Ligue des champions. Europe 1 a interrogé trois techniciens français afin de connaître leur avis sur ce sacre attendu.

Raynald Denoueix : "Il sait faire partager sa force à ses coéquipiers". Fin connaisseur du football espagnol, où il réalisa deux saisons de très belles factures avec la Real Sociedad, l'ancien entraîneur du FC Nantes Raynald Denoueix note que le succès de Messi, immense soliste, est aussi celui de la symphonie catalane. "Ce qui est intéressant, c’est qu’il marque des buts qu’il en fait marquer beaucoup (Messi a terminé deuxième meilleur buteur et meilleur passeur de la dernière Liga, ndlr)", note le technicien normand au micro d'Europe 1. "C’est le symbole du collectif barcelonais, c’est lui qui déclenche les actions. Il est au départ, au milieu et à la fin.  Assez souvent on dit que les meneurs de jeu sont les chefs d’orchestres, je trouve ça un peu bizarre (sourire) mais là Messi, vraiment, il est concrètement celui qui, dans le jeu, est très influent car il fait un peu tout."

Avec Neymar troisième et Luis Suarez cinquième, Raynald Denoueix relève également que ce classement du Ballon d'Or 2015 marque la réussite de la fameuse ligne d'attaque "MSN" (Messi-Suarez-Neymar). "Ce qui est significatif dans cette ligne d'attaque, et même symbolique, c’est qu’il y a une Argentin (Messi), un Uruguayen (Suarez) et un Brésilien (Neymar), des peuples footballistiques qui ne s’entendent pas forcément bien, trois unités qui fonctionnent bien", relève Raynald Denoueix. "Il y a du respect, il y a de l’envie de jouer ensemble, ils sont très collectifs. C’est super que Messi soit couronné car, individuellement, il est fort, mais il sait aussi faire partager sa force à ses coéquipiers." L'ancien technicien canari ne lui voit qu'un manque : des titres majeurs avec sa sélection nationale, l'Argentine, finaliste de la Copa America en 2015.

Raymond Domenech : "A chaque fois, je suis émerveillé". Si certains semblent se lasser de la domination de Messi au palmarès du Ballon d'Or, ce n'est pas le cas de Raymond Domenech. "C’est un génie, ça reste un génie. Il fait des choses que les autres ne savent pas faire. On peut critiquer, dire tout ce qu’on veut sur le Ballon d’Or, son organisation, mais dire que Messi reste un des meilleurs joueurs du monde, ça reste vrai et on ne pourra pas l’empêcher pour encore un an ou deux", relève l'ancien sélectionneur des Bleus. Raymond Domenech reconnaît que Messi, âgé de 28 ans, continue de le surprendre.

"Quand je le regarde jouer, à chaque fois je suis émerveillé, j’essaye d’imaginer ce qu’il va faire, comment il va faire", s'enthousiasme le consultant d'Europe 1. "Mais les passes qu’il peut faire, les dribbles... Il y des trucs qu’on n’arrive pas à programmer. Lui, il a cette faculté à  créer quelque chose de nouveau, de différent à chaque fois, d’imprévisible, et c’est ce qui fait son talent."

Guy Roux ne dit pas autre chose. "Les très grands joueurs inventent. Et bien, lui il invente." On ne sait pas la prochaine histoire qu’il va inventer : les petits lobs, les grands ponts, les petits ponts, les une-deux serrés parmi les adversaires, tout ça il le fait familièrement." Ce que Messi fait aussi familièrement depuis 2009, c'est recevoir le Ballon d'Or...