Attentats : "On a aussi tué une partie de chacun d'entre nous", estime Michel Platini

  • A
  • A
Attentats : "On a aussi tué une partie de chacun d'entre nous", estime Michel Platini
Michel Platini fait part de sa vive émotion après les attentats qui ont endeuillé la France, le 13 novembre.@ Fabrice COFFRINI/AFP
Partagez sur :

MESSAGE - Le président de l'UEFA, actuellement suspendu, a fait paraître une tribune très forte dans l'hebdomadaire L'Equipe magazine dans les kiosques samedi.

Huit jours après les attentats qui ont frappé Paris et Saint-Denis, le 13 novembre dernier, faisant 130 morts et des centaines de blessés, l'hebdomadaire L'Equipe magazine publie samedi une tribune du président français de l'UEFA, Michel Platini. Le site Internet du quotidien L'Equipe en a publié le contenu dès vendredi. "Depuis une semaine, il n’y a pas une heure sans que mes pensées ne me ramènent aux victimes, à la douleur de leurs familles, de leurs amis et de tous ceux qui ont été touchés par cette barbarie aveugle et abjecte", écrit ainsi l'ancien international tricolore.

Il y a 30 ans, le Heysel. Le dirigeant français a établi un parallèle avec le drame du Heysel, il y a 30 ans, à Bruxelles. Alors joueur de la Juventus Turin, Michel Platini avait été témoin en finale de la Coupe d'Europe des clubs champions du dramatique mouvement de foule qui avait suivi l'agression de supporters italiens par des hooligans de Liverpool. Le bilan avait été de 39 morts et plusieurs centaines de blessés.

"Vendredi 13 novembre 2015, on a aussi tué une partie de chacun d’entre nous", a insisté l'ancien n°10 des Bleus. "Une partie de moi-même est partie avec l’âme de tous ceux tombés sous les balles des terroristes. Comme une partie de moi-même avait été anéantie le 29 mai 1985 au stade du Heysel. Vendredi 13 novembre 2015, on a voulu détruire nos valeurs, celles qui nous rassemblent et nous lient dans un projet commun : la Liberté, l’Égalité et la Fraternité." Michel Platini, candidat déclaré à la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa), est actuellement suspendu de ses fonctions de président de l'UEFA, organisateur de l'Euro. Vendredi, trois kamikazes se sont fait exploser près du Stade de France, provoquant la mort d'un passant, alors que les Bleus affrontaient l'Allemagne en match amical.