Athletic Bilbao-OM : les raisons d'y croire… ou pas

  • A
  • A
Athletic Bilbao-OM : les raisons d'y croire… ou pas
Les Marseillais doivent absolument l'emporter jeudi soir après leur défaite à l'aller (0-1).@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Défaits sur leur pelouse (1-0) en seizièmes de finale aller de Ligue Europa la semaine dernière, les Phocéens sont condamnés à l'exploit s'ils veulent se qualifier jeudi face à Bilbao.

12% de chances. Depuis la saison 1970-1971, seules 12% des équipes ayant perdu le match aller à domicile sur le score de 1-0 sont parvenues à remonter ce handicap. Si les Marseillais répètent à l'envi leur détermination, l'Histoire joue pourtant contre eux.

L'OM n'a jamais gagné en Espagne. En douze matches contre des clubs espagnols, Marseille présente le maigre bilan de deux victoires, deux nuls et huit défaites. Mais surtout, les Phocéens n'ont jamais réussi à l'emporter au-delà des Pyrénées, avec un match nul et quatre défaites en cinq matches disputés. C'est dire que la tâche s'annonce difficile.

Meilleurs à l'extérieur. Avant ce week-end, seuls deux clubs avaient réussi à s'imposer chez les Basques : le Real Madrid et le FC Barcelone... Oui, mais dimanche, Bilbao a chuté face à la Real Sociedad (1-0) dans son stade de San Mamés. Un motif d'espoir, d'autant que les Marseillais sont indéniablement meilleurs hors de leurs terres cette saison. En Ligue 1, le club est même invaincu depuis dix rencontres à l'extérieur et une défaite (2-1) face au PSG. L'OM a également trouvé le chemin des filets lors de ses onze derniers déplacements dans l’élite. C’est la meilleure série en cours en Ligue 1.

"Tout est encore possible". Mardi, le président olympien Vincent Labrune a publié un communiqué sur le site du club pour motiver ses troupes. "Tout est encore possible", a-t-il estimé. "C'est à cet espoir que je souhaite me raccrocher." Le milieu de terrain Alayxis Romao s'est quant à lui dit "prêt et préparé pour faire un bon match et gagner là-bas".

Bilbao amoindri. Autre raison d'y croire, jeudi soir, l'Athletic Bilbao devra composer sans son jeune prodige Iñaki Williams, victime d'une entorse à la cheville. Selon la presse basque, l'entraîneur espagnol Ernesto Valverde pourrait également devoir se passer des services d'Aritz Aduriz. Le meilleur buteur de la compétition (7 buts), bourreau des Olympiens au match aller, est blessé à la cuisse gauche.