Sagnol quitte Saint-Etienne

  • A
  • A
Sagnol quitte Saint-Etienne
@ Maxppp
Partagez sur :

LIGUE 1 - Willy Sagnol a présenté sa démission du Conseil de surveillance des Verts.

LIGUE 1 - Willy Sagnol a présenté sa démission du Conseil de surveillance des Verts."Je suis très content de revenir. L'ASSE est un club qui m'a marqué à jamais. Les présidents ont une vraie envie de développer le club, de le structurer comme un club fort." C'était il y a un peu plus de trois mois, le 27 janvier très précisément. Et Willy Sagnol y croyait. Censée être le début d'une nouvelle cohérence administrative, en même temps que l'arrivée de Jacques Santini au sein d'une commission technique et sportive, l'entrée de l'ancien international français au Conseil de surveillance des Verts a fait pschitt. Moins de quatre mois plus tard, le voilà qui a déjà présenté sa démission.Un contretemps de plus pour les dirigeants stéphanois, qui avaient dans l'idée de lui proposer le poste de directeur sportif. "Après le match ASSE-Toulouse (8 mai, 1-0), Willy a proposé de prendre éventuellement des responsabilités dans le club et a présenté son projet aux actionnaires, détaille Roland Romeyer, président du directoire, sur le site du club. Il a décidé d'y renoncer pour des raisons qui lui sont propres et a donné sa démission de son mandat au conseil de surveillance. Willy m'a toutefois précisé qu'en tant qu'amoureux des Verts et ami depuis plus de vingt ans, je pouvais compter sur son soutien, sur son réseau de connaissances et son aide."Ces "raisons qui lui sont propres", Willy Sagnol les évoque à demi-mots dans les colonnes du Progrès. "J'ai senti que ma présence, bénévole et désintéressée pour aider l'ASSE, amenait beaucoup d'instabilité. Ce n'est pas ce que je voulais, éclaircit-il. Il y a des gens qui se servent du club à des fins personnelles et veulent rendre impossible ma venue. [...] Était prévue dans ce projet (de restructuration), l'arrivée de gens très qualifiés, dans le domaine administratif et financier, mais aussi bien sûr sportif, avec notamment un ancien joueur de l'équipe de France pour épauler Christophe Galtier, ce qu'il réclamait. Quand j'ai vu ce qui se passait, j'ai présenté ma démission."Sagnol et Galtier ne se sont pas comprisRécemment, les rapports se sont tendus entre lui et Christophe Galtier. Surtout depuis que le coach des Verts a déclaré ce week-end, après le nul concédé à Nice (1-1) lors de la dernière journée de Ligue 1, qu'il ne souhaitait pas collaborer avec l'ex-arrière droit du Bayern Munich: "J'ai lu que le club envisageait de faire venir Willy Sagnol. La direction ne m'en a rien dit. Je dis seulement qu'il n'est pas du tout envisageable de travailler avec Sagnol. Quel que soit son rôle.". "J'ai eu Christophe Galtier au téléphone. La réaction qu'il a eue à la fin de ce championnat est une réaction que j'ai comprise, répond l'ancien Bleu. Elle est humaine car, depuis plusieurs semaines, il y a eu un mélange de maladresses, d'interférences dans la relation et un manque de communication." N'empêche, les deux hommes ne seraient pas sur la même longueur d'onde, notamment à cause d'un évènement qui remonte au 7 avril 2000. A l'époque, Marseille reçoit Monaco au Vélodrome (4-2) et à la mi-temps du match, Christophe Galtier, alors entraîneur adjoint de l'OM, frappe Marcelo Gallardo dans les couloirs. Un geste que n'aurait pas digéré Willy Sagnol, qui jouait encore à l'époque en Principauté. Plutôt que d'aller au clash et de se faire des ennemis, l'ex-Stéphanois a donc décidé de quitter ses fonctions. "Pour l'instant, [ma démission] n'est pas actée. La réunion du Conseil de surveillance est prévue en juin, précise-t-il. Les deux présidents qui avaient jugé l'organigramme présenté comme positif ont la balle dans leur camp. Que ce soit avec X ou Y, le club doit repartir sur de nouvelles bases. L'ASSE est aujourd'hui à un tournant." Qu'elle négocie mal.