Jouanno part du gouvernement

  • A
  • A
Jouanno part du gouvernement
@ REUTERS
Partagez sur :

La ministre des Sports, élue sénatrice dimanche, a décidé de quitter le gouvernement.

La ministre des Sports Chantal Jouanno, élue dimanche sénatrice UMP à Paris, a annoncé lundi sa démission du gouvernement. Elle en a averti au préalable le président Nicolas Sarkozy et le Premier ministre François Fillon. "Je démissionne du gouvernement pour me consacrer à 100 % au Sénat et à Paris. Ce sera formellement acté dans la journée", a-t-elle déclaré sans pour autant préciser le nom de son successeur. 

Moins d'un an aux Sports

Moins d'un an après avoir été nommé au ministère des Sports, Chantal Jouanno a tenu à expliquer sa démission lundi matin : "j'ai choisi de siéger comme sénateur car c'est plus légitime quand on se présente à une élection pour la première fois et il est nécessaire de se consacrer à plein temps à un projet parisien".

La nouvelle sénatrice de Paris, déjà conseillère régionale d'Ile-de-France, a assuré sur RTL avoir "fait part" à Nicolas Sarkozy, avant l'élection de dimanche, de son "souhait" de siéger à la haute assemblée. Et de poursuivre : "il n'y avait pas de raison que ça se passe dans la difficulté".

Championne de karaté et ex-conseillère de Nicolas Sarkozy, au ministère de l'Intérieur puis à l'Elysée, Chantal Jouanno était entrée au gouvernement en janvier 2009 d'abord comme secrétaire d'Etat chargée de l'Ecologie. Elle a été nommée en novembre 2010 ministre des Sports, un domaine qui jusque là n'était qu'un secrétariat d'Etat. Après avoir eu plusieurs dossiers compliqués à gérer comme l'affaire des quotas, l'affaire des primes et la candidature ratée d'Annecy aux JO d'hiver de 2018, elle a donc décider de tirer un trait sur les sports. Pour le moment, le nom de son successeur n'a pas été révélé.