Hadzibegic remercié

  • A
  • A
Hadzibegic remercié
Partagez sur :

La nouvelle défaite d'Arles-Avignon mardi soir contre Guingamp (1-2) est celle de trop pour Michel Salerno, qui a décidé de se séparer de l'entraîneur Faruk Hadzibegic. 19e de Ligue 2 et éliminé d'entrée en Coupe de France, le club provençal est au plus mal.

La nouvelle défaite d'Arles-Avignon mardi soir contre Guingamp (1-2) est celle de trop pour Michel Salerno, qui a décidé de se séparer de l'entraîneur Faruk Hadzibegic. 19e de Ligue 2 et éliminé d'entrée en Coupe de France, le club provençal est au plus mal. L'occasion était belle pour Arles-Avignon de sortir de la zone rouge. Il n'en a rien été. Battus sur leur pelouse mardi soir par Guingamp (1-2), les Provençaux s'enfoncent encore un peu plus dans les profondeurs du classement (19e). Et Faruk Hadzibegic, remercié d'un commun accord à l'issue de la rencontre, n'a pas résisté à la pression. "Nous nous quittons en bon terme. Compte tenu de la situation actuelle de l'équipe, il a fallu prendre une décision très difficile et surtout très lourde de conséquences", a commenté le président Michel Salerno dans un communiqué. Arrivé en octobre 2010 en remplacement de Michel Estevan, Faruk Hadzibegic n'aura pas réussi à redonner un second souffle à ses joueurs. Relégué en Ligue 2 en mai dernier, Arles-Avignon a poursuivi depuis le début de saison son lent déclin. Défait à Valence (2-0), pensionnaire de CFA, le club provençal n'a même pas pu profiter de la Coupe de France pour se rassurer. En plus de ses trois défaites consécutives en championnat, Arles-Avignon ne s'est plus imposé depuis le 24 septembre dernier contre Lens (3-0). Pour les prochains rendez-vous, Michel Salerno en appel à la responsabilité de tous. "Faruk paye le manque de résultat de l'équipe, mais comme je l'ai rappelé aux joueurs dans les vestiaires, après la rencontre, ils sont désormais face à leurs responsabilités et vont devoir vite se reprendre." Et ce à Tours dès vendredi prochain où Pascal Braud, adjoint d'Hadzibegic, sera à la tête de l'équipe avant l'arrivée éventuelle d'un nouvel entraîneur.