Gavanon: "Amiens, un beau projet"

  • A
  • A
Gavanon: "Amiens, un beau projet"
Partagez sur :

Descendu en National à l'issue de la saison 2008-09, Amiens est de retour cette saison en Ligue 2. Pour Benjamin Gavanon, fraîchement débarqué en Picardie "pour construire", le Sporting Club d'Amiens doit prendre son temps. Mais l'ancien Nancéien rêve tout de même à haute voix de retourner "à l'échelon supérieur".

Descendu en National à l'issue de la saison 2008-09, Amiens est de retour cette saison en Ligue 2. Pour Benjamin Gavanon, fraîchement débarqué en Picardie "pour construire", le Sporting Club d'Amiens doit prendre son temps. Mais l'ancien Nancéien rêve tout de même à haute voix de retourner "à l'échelon supérieur". Comment avez-vous vécu cette fin de saison avec Nancy, où vous avez été très peu utilisé ? Difficilement. Lorsque vous jouez moins, vous êtes forcément déçu. Ensuite, nous avions un objectif collectif car nous étions mal embarqués. Il a fallu s'accrocher jusqu'à la fin mais nous avons réussi à nous maintenir. Le contrat est donc rempli. Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre Amiens ? Ils se sont manifestés assez tôt. Ils m'ont présenté le projet comme il le fallait et ils m'ont convaincu de venir. J'ai été tenté et leur intérêt pour moi m'a touché. Tout le monde y a trouvé son compte. Pensez-vous relancer votre carrière en Picardie ? Chacun fait la carrière qu'il souhaite. Il y a un beau projet qui est en train de se réaliser à Amiens. Je suis là pour construire ça afin que le club picard puisse continuer à avancer. Et si par bonheur on grimpe à l'échelon supérieur, ce sera tout bénéfique pour nous. "Une certaine appréhension" Comment se passe la préparation avec vos nouveaux coéquipiers ? Bien, j'étais content de les retrouver pour ce stage. Cela m'a permis de rencontrer le groupe, de voir comment il vivait et de pouvoir m'y adapter. Maintenant, on se prépare pour le début du championnat. Le revers infligé par Guingamp (4-0) en match amical vous inquiète-il ? On est tombé face à une belle équipe bretonne. De plus, il y a eu des faits de jeu en notre défaveur. Mais cela ne reflète pas du tout la physionomie du match. On ne s'est pas préparé pour être opérationnel face à Guingamp. Au contraire, on veut accumuler des matches afin d'être fin prêt pour le début du championnat. Comment appréhendez-vous ce début de championnat ? Avec de la crainte, car il y a toujours une certaine appréhension en début de championnat. Mais j'ai hâte que cela commence. "La Coupe, une compétition sympa" Si l'objectif reste le maintien, voyez-vous plus loin ? Il faut faire chaque chose en son temps. Il faut bien débuter ce championnat et voir ensuite ce que cela va donner tout au long de la saison. Nos résultats seront un bon moyen de savoir où l'on se situe. En fonction d'eux, on pourra savoir réellement ce que l'on peut viser pour cette saison. Comment jugez-vous le niveau de la Ligue 2 ? Je ne sais pas car je ne connais pas toutes les équipes. L'an passé, c'était très serré car de nombreuses équipes se tenaient en peu de points. Je pense que cela va être le même scénario cette année. Pour Amiens, il faudra engranger le maximum de points à domicile pour décrocher notre maintien et cela débutera dès le début du championnat avec la première rencontre à la maison. Selon vous, le club sera-t-il opérationnel pour le match de Coupe de la Ligue face à Nîmes, le 22 juillet prochain ? A une semaine du début du championnat, ce sera un bon test. La Coupe, c'est une compétition sympa car cela peut booster une saison. Mais si on venait à perdre, ce ne serait pas catastrophique.