Bru et Lagisquet à double emploi

  • A
  • A
Bru et Lagisquet à double emploi
Partagez sur :

Alors que le XV d'Angleterre se cherche un sélectionneur depuis le départ, officialisé mercredi, de Martin Johnson, le staff de l'équipe de France est sur le point d'être bouclé. Philippe Saint-André, qui prendra ses fonctions de sélectionneur le 1er décembre prochain, sera accompagné comme prévu de Yannick Bru pour les avants et de Patrice Lagisquet pour les arrières. Mais de manière épisodique jusque la fin de la saison.

Alors que le XV d'Angleterre se cherche un sélectionneur depuis le départ, officialisé mercredi, de Martin Johnson, le staff de l'équipe de France est sur le point d'être bouclé. Philippe Saint-André, qui prendra ses fonctions de sélectionneur le 1er décembre prochain, sera accompagné comme prévu de Yannick Bru pour les avants et de Patrice Lagisquet pour les arrières. Mais de manière épisodique jusque la fin de la saison. Il ne manque plus que la confirmation de la Fédération française de rugby (FFR), laquelle ne pourrait intervenir que le 1er décembre prochain, date de la prise de fonctions officielle de Philippe Saint-André au poste de sélectionneur du XV de France. Mais Yannick Bru et Patrice Lagisquet seront bien, sauf improbable retournement de situation, les adjoints de l'ancien manager du RC Toulon en équipe de France. Le premier, en charge des avants du Stade Toulousain, a même enfin obtenu l'aval de son président, René Bouscatel, qui, après d'âpres négociations avec la FFR, a accepté de le libérer. L'arrivée de Lagisquet, aujourd'hui directeur du rugby du Biarritz Olympique, devrait poser moins de problèmes connaissant le poids de Serge Blanco, le président du BO, au sein de la Fédération. "Pour moi, c'est un véritable soulagement, a avoué Bru dans les colonnes de L'Equipe. Et je suis d'autant plus content que c'est la solution la plus consensuelle. Il était très important pour moi de partir en bons termes avec le club de mon coeur tout comme il n'était pas question de décliner un tel challenge. Quand on vous propose d'entraîner l'équipe nationale, a-t-on réellement le choix ? Non !" Guy Novès, son patron à Toulouse, l'a fait. Mais, à 38 ans, l'ancien talonneur international (18 sélections) ne voulait pas passer à côté de cette opportunité malgré un contrat qui courait jusqu'en juin 2013 avec le Stade Toulousain. Avec le XV de France pendant les doublons Celui-ci sera rompu l'été prochain. En attendant, il sera mis à disposition du XV de France, pour les matches comme pour les stages, confirme le président du club de la Ville Rose dans les colonnes du quotidien sportif. Résultat, Bru sera avec l'équipe de France lors des deux doublons programmés lors du Tournoi des Six Nations (les 16e et 19e journées du Top 14 correspondent aux matches des Bleus contre l'Irlande et l'Angleterre). Même cumul des mandats à entendre pour Lagisquet mais, à la différence de Bru, le futur entraîneur des arrières de l'équipe de France devrait s'engager avec la Fédération dès le 1er décembre prochain. Et ce serait elle qui mettrait son collaborateur à disposition du Biarritz Olympique jusqu'à la fin de la saison en dehors des plages internationales. Un accord là encore donnant-donnant eu égard de la situation compliquée du BO en championnat, un club que Lagisquet avait retrouvé l'été dernier et qu'il ne voulait pas abandonner en cours de saison. Ce qui ne l'empêchera pas de se pencher sur le jeu des Bleus. A la fois juge et partie... Comme Bru qui balaie : "N'oublions pas que le sélectionneur national, c'est Philippe Saint-André..." Un sélectionneur enfin fixé sur son staff.