Auxerre-Ajax : souvenirs, souvenirs

  • A
  • A
Auxerre-Ajax : souvenirs, souvenirs
@ AjaxTV
Partagez sur :

VIDEO - Il y a 17 ans, à l'Abbé-Deschamps, l'AJA battait l'Ajax (4-2) lors d'un match de légende.

Ah, le doux printemps 1993... Quelques jours avant PSG-Real Madrid (4-1) et quelques semaines avant la finale de la Ligue des champions OM-AC Milan (1-0), un autre club français, l'AJ Auxerre, signait, lui aussi, un match qui allait marquer son histoire... Après avoir éliminé le Lokomotiv Plovdiv en 32es de finale (7-1 au retour !), le FC Copenhague en seizièmes (5-0 à l'aller) puis le Standard de Liège en huitièmes (3-2 sur l'ensemble des deux matches), l'AJ Auxerre reçoit le 3 mars 1993 l'Ajax Amsterdam en quarts de finale de la Coupe UEFA.

À l'époque, l'Ajax, invaincu depuis deux ans sur la scène européenne et tenant du trophée, est un géant et compte dans ses rangs des noms qui font rêver : De Boer, Davids, Bergkamp, Overmars, Litmanen... Les Néerlandais ouvrent le score dès la 3e minute par Stefan Pettersson. Mais ce n'est que le début d'un match en forme de montagnes russes avec quatre buts en première mi-temps - dont le coup franc "platinien" de Corentin Martins - et deux autres dans les dix dernières minutes, avec le corner direct de Pascal Vahirua.

Regardez le résumé de de match inoubliable :

L'exploit signé par les Ajaïstes est d'autant plus remarquable qu'ils restaient alors à l'époque sur une série de sept matches sans victoire en Championnat. Les deux buts d'avance acquis à l'issue de ce match aller avaient été suffisants pour arracher la qualification pour les demi-finales, malgré la défaite au retour (1-0).

Mercredi soir, les joueurs de l'AJA chercheront à marcher sur les traces de leurs glorieux aînés, ceux de 1993, mais également ceux de 2005, qui avaient également éliminé l'Ajax de la Coupe de l'UEFA au stade des seizièmes de finale. Mais, en cas de victoire, ce ne serait pas une demi-finale au bout, simplement l'espoir de rester en lice sur la scène européenne cette saison. Les temps changent pour tout le monde...