Antonetti critique la méthode Aulas

  • A
  • A
Antonetti critique la méthode Aulas
@ Montage Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - L’entraîneur de Rennes a accusé Jean-Michel Aulas d’influencer les arbitres.

Frédéric Antonetti est connu pour ses coups de gueule aussi bien sur le terrain qu’en conférence de presse. Le Corse qui manage le Stade Rennais depuis 2009 vient de jeter un nouveau pavé dans la marre. Jeudi après-midi en conférence de presse, il a accusé le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, d’influencer les arbitres de Ligue 1. Une attaque ciblée juste avant le sprint final du championnat.

Une conférence de presse avec Frédéric Antonneti est toujours un grand moment. Quand il ne s’emporte pas sur le piètre niveau de la Ligue 1 ou sur ses propres joueurs, il tape volontiers sur les autres clubs. Jeudi après-midi, le coach rennais s’en est pris à l’ogre lyonnais. Une habitude cette saison puisqu’il avait déjà averti, il y a deux semaines, qu’il serait vigilant "aux faits de jeu importants lors des rencontres des concurrents directs".

Spécialiste de la com’

Cette fois, l'entraîneur du Stade Rennais a critiqué le comportement de Jean-Michel Aulas après les matches. "Certains clubs ont plus de poids que Rennes et peuvent influencer. Je constate certaines choses qui sont parfois surprenantes". Tout est dans l’insinuation. Des sous-entendus qu’il glisse toujours très habilement : "je ne sais pas si certains d’entre vous étaient dans les couloirs de Gerland après le match (1-1 le 19 mars dernier, ndlr). On me dit qu’il n’y a pas d’influence mais il y en a qui cherchent à influencer. Quand je vois que Lyon se plaint de l’arbitrage après ce match, ça dépasse l’entendement. Si je fais ce que j’ai vu dans les couloirs à Lyon, je passe devant le Conseil national de l’éthique".

Actuellement 3e de Ligue 1, à la lutte avec Lyon pour une place en Ligue des champions, Frédéric Antonetti a pointé du doigt la pression des dirigeants lyonnais sur l’arbitrage. "Demandez à Monsieur Layec (responsable du secteur professionnel à la direction nationale de l'arbitrage, ndlr) et Monsieur Gautier (arbitre ce soir-là, ndlr) comment ils ont été interpellés". Et de conclure, avec une nouvelle pirouette : "bravo aux Lyonnais. Ils ont gagné ce pouvoir qu’ils possèdent désormais". Pour l’instant, Aulas n’a pas choisi de répondre à ces accusations.

Dans un portrait que dresse Grégory Schneider vendredi dans Libération, l’homme y est très bien résumé dans une formule : "un vrai sens de la tactique et managérial derrière une image de dur à cuir". Une com’ parfaitement maîtrisée, même jusque dans ses coups de gueule. En attendant, Lyon et Rennes se livrent ce week-end un duel à distance, à l'occasion de la 29e journée de Ligue 1. Rennes accueille Auxerre et Lyon se déplace à Nice.