Vitres teintées interdites : "une mesure pour récupérer de l'argent"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pro et anti-vitres teintées affûtent leurs arguments. Machine à cash ? Argument sécuritaire ? Automobilistes et autorités ne sont pas d'accord.

VIDEO

C'est la fin d'une époque. Le 1er janvier prochain, les vitres teintées dépassant un seuil de 30 % devront disparaître des vitres avant latérales des véhicules sous peine d'une amende de 135 euros. Réclamée par les policiers, la mesure est loin de faire l'unanimité parmi les automobilistes. 2 millions d'entre eux sont concernés par la mesure.

Pas d'accidentologie accrue. Un des arguments qui fait mouche contre les vitres teintées est que deux automobilistes ne peuvent pas croiser leurs regards à un carrefour. Impossible alors d'anticiper une réaction, de deviner ce que l'autre va faire. Un argument qui ne tient pas pour Nicolas Guiselin, président d'une association qui milite pour l'utilisation des vitres teintées : " Il n'y a à ma connaissance aujourd'hui aucune étude qui mette en avant une accidentologie liée aux vitres teintées. Ce sera donc à l'appréciation de l'agent de police".

Ceinture et téléphone au volant. Mais aucun outil de mesure n'existait pour les policiers qui militaient pour l'interdiction des vitres teintées. Pour les agents de police, l'interdiction aurait surtout pu leur permettre de sanctionner plus facilement ceux  qui ne portent pas leur ceinture ou qui téléphonent au volant. 

Prévenir les attentats. Les automobilistes ne voient eux dans cette mesure qu'un nouvel outil répressif. "C'est une mesure qui sert à récupérer de l'argent", déplore l'un d'entre eux au micro d'Europe 1. "Je ne vois pas en quoi les vitres teintées dérangent", s'interroge un autre, estimant que ces vitres fumées peuvent éviter le carjacking, ces vols violents, les vitres teintées permettant de dissimuler les objets présents à l'intérieur de la voiture. Mais un autre argument motive les forces de l’ordre : celui du terrorisme. Face au risque accru d’attentat, les vitres teintées représentent un risque : celui de ne pas voir des armes ou des hommes en cagoule prêts à commettre un attentat.