Vincent Lambert "ne peut percevoir aucune stimulation"

  • A
  • A
Vincent Lambert "ne peut percevoir aucune stimulation"
Vincent Lambert@ AFP
Partagez sur :

Bernard Devalois, chef du service de l'unité de soins palliatifs à l'hôpital de Pontoise, démêle le vrai du faux sur l'état de santé du malade et crie à la manipulation.

Vincent Lambert a-t-il conscience de l'environnement qui l'entoure ? La question a été relancée à la suite de la publication d'une vidéo le montrant sur son lit d'hôpital. Une vidéo troublante sur laquelle on voit Vincent Lambert cligner des yeux, et visiblement "réagir" à son environnement, c'est-à-dire avec ses proches qui lui parlent. Mais selon de nombreux spécialistes, cette vidéo, mise en ligne par le comité de soutien au malade, qui défend la poursuite des soins, n'est qu'une manipulation. Les réactions de Vincent Lambert sont en effet tout à fait compatibles avec l'état végétatif dont il est victime depuis 2008.

>> Bernard Devalois, chef du service de l'unité de soins palliatifs à l'hôpital de Pontoise, qui a participé à la procédure collégiale statuant sur l'arrêt de l'acharnement thérapeutique de Vincent Lambert, démêle le vrai du faux sur son état de santé et crie à la manipulation.

Etre en état végétatif, ça veut dire quoi ? "L'état végétatif, c'est encore moins que la conscience minimale, parce qu'il n'y a pas de conscience du tout. C'est conscience zéro. Vincent Lambert ne peut donc percevoir aucune stimulation de l'extérieur. Les neurones, les cellules nerveuses qui font ces connexions sont détruites. Scientifiquement c'est impossible", qu'il réagisse aux stimulations.

"L'avis des experts de renommé mondiale qui ont examiné cette situation dans le cadre du Conseil d'Etat sont formels. Il a été hospitalisé il y a quelques années dans le centre qui est le plus grand centre en Europe sur ces questions. Et il n'y a aucun doute possible".

Qu'est-ce-que cela implique dans le cas de Vincent Lambert ? "Les réactions qui sont filmées sont les réactions habituelles de patients en état végétatif chronique. Elles ne sont nullement des réactions aux stimulations, que ce soit le discours de sa mère, ou le regard de son frère. Malheureusement, Vincent Lambert, comme les autres patients en état végétatif chronique, n'ont pas de réaction en réponse adaptée à une stimulation extérieure. Il n'y a aucune interaction."

Que penser de cette vidéo ? "Le problème, ce n'est pas le drame familial que ça représente. Ce qui est dramatique, c'est la manipulation, les gens qui manipulent sa maman (qui soutient la poursuite des soins). On est dans quelque chose qui a été construit, qui a été scénarisé, qui a été préparé dans un seul but : celui de faire triompher des idées très marquées politiquement et religieusement. Je pense notamment au courant des pro-life."

"Il s'agit d'un artifice, le regard de Vincent est fixe, et si vous vous mettez en face de ce regard, on a l'impression d'une interaction. Ce qui ajoute à ce sentiment de réaction, c'est le commentaire en voix off. Mais si on regarde cette vidéo dans le détail, on s'aperçoit que Vincent Lambert ne suit pas son frère du regard, ce dernier se met simplement en face de la fixité des yeux du malade."

Dans ce contexte, qu'impliquerait donc un arrêt des soins ? "Ce n'est pas l'arrêt des soins, c'est l'arrêt des traitements de maintien en vie artificielle, on ne va pas le laisser sans soin, on va continuer à s'en occuper. Il n'y a pas de doutes : Vincent Lambert ne ressent pas la faim, ni la soif. Simplement, aujourd'hui, il est maintenu en vie par des techniques de nutrition. Il ne souffre pas. Il ne ressent pas ces émotions. Il est juste question de faire stopper l'acharnement thérapeutique dont il est victime. D'autant plus qu'il avait dit que, pour lui, une telle situation serait une situation d'acharnement thérapeutique".