Une manifestation à Brest pour la fermeture d'une mosquée

  • A
  • A
Une manifestation à Brest pour la fermeture d'une mosquée
@ @AnneCeJuillet/ le Telegramme
Partagez sur :

Une contre-manifestation à l'appel de l'extrême gauche a réuni une centaine de personnes, selon la police.

Rachid Abou Houdeyfa, imam de la mosquée Sunna, à Brest, erst au centre d’une polémique depuis plusieurs semaines après la diffusion sur internet d'un prêche abordant la question de la musique dans le Coran. L'imam affirmait devant des enfants que "Allah n'aime pas la musique parce que c'est le diable qui l'aime". Samedi, en réaction, environ 150 personnes ont manifesté à Brest pour exiger la fermeture de la mosquée Sunna.

"Le préfet et le procureur doivent réagir". "Nous assistons à un endoctrinement des enfants, comme dans des sectes, le préfet et le procureur doivent réagir", a affirmé lors d'une prise de parole Ronan Le Gall, porte-parole du mouvement nationaliste ADSAV (parti du peuple breton), appelant à "fermer les mosquées salafistes". Résistance républicaine, un "mouvement anti-islamisation", était également présent.

Les contre-manifestants affirment "ne pas cautionner les propos de l'imam". Une contre-manifestation à l'appel de l'extrême gauche a réuni une centaine de personnes, selon la police. Les deux rassemblements se sont retrouvés face-à-face dans une ambiance tendue, échangeant slogans et insultes, mais un cordon de CRS et de policiers a empêché tout contact entre les groupes opposés. Dans un tract, les contre-manifestants affirmaient "ne pas cautionner les propos de l'imam", mais se positionner "contre l'instrumentalisation raciste et islamophobe qui en est faite".