Quand une école primaire en difficulté recrute ses élèves sur Le Bon Coin

  • A
  • A
Partagez sur :

Des parents d'élèves d'une petite commune de l'Isère ont posté une annonce sur le site du Bon Coin pour trouver cinq nouveaux écoliers. En jeu, le maintien d'une classe à la rentrée prochaine. 

"Recherchons élèves de la petite section au CM2". L'annonce publiée sur le site Le Bon Coin est inhabituelle et joue la carte de l'humour. "Des instits de compet', un cadre champêtre et tranquille, une cantine trois étoiles". Mais l'annonce est malgré tout très sérieuse. Car derrière ce message, les parents d'élèves cherchent à sauver la quatrième classe du groupe scolaire Saint-Michel-de-Saint-Geoirs, près de Voiron en Isère.

"Donner envie" aux parents. L'objectif : trouver cinq nouveaux écoliers d'ici la rentrée prochaine. "Si ces cinq enfants ne viennent pas, on va malheureusement aboutir à une fermeture de classe", regrette Isabelle sur Europe 1, maman d'élève. "On n'est pas dans la revendication, on n'est pas dans la colère. Le but, c'est de donner envie aux parents de mettre leurs enfants dans nos écoles. Le Bon Coin, c'était un peu pour travailler sur le ton de l'humour, donner envie". D'ailleurs, l'annonce l'assure, les enfants de l'école sont "sages", "aiment leur école" et ne veulent surtout pas "être séparés à cause d'une fermeture de classe". 

Entendu sur Europe 1
Le Bon Coin, c'était un peu pour travailler sur le ton de l'humour

"Il y a une entraide entre les parents". Les parents recruteurs visent en priorité des familles habitant à proximité et scolarisant leurs enfants dans le privé, mais certains parents voient plus loin. "Pourquoi pas des gens qui viennent de Grenoble, de Voiron, qui veulent venir s'installer à la campagne, propose Audrey. Grenoble n'étant pas loin, ça se fait. Moi je le fais tous les jours, pourquoi pas d'autres personnes ? Il y a une entraide entre les parents, donc c'est vrai que c'est très pratique, c'est très agréable à vivre".

Désormais, il ne manque aux parents d'élèves que "cinq enfants pour être parfaitement heureux". Ils sont bien sûr prêts à en accueillir davantage.