Une définition erronée de la laïcité dans un manuel scolaire

  • A
  • A
Une définition erronée de la laïcité dans un manuel scolaire
@ AFP
Partagez sur :

L'Observatoire de la laïcité a interpellé mercredi les éditions Hatier concernant "une définition inexacte du principe de laïcité" dans un manuel scolaire. 

Les manuels scolaires ont connu quelques ratés ces derniers temps. Après la citation d'un site d'extrême-droite dans un manuel d'histoire-géo pour les CAP, c'est au tour d'un manuel d'histoire pour les Terminales des éditions Hatier, datant de 2014, d'être pointé du doigt. En cause : une définition pour le moins très inexacte du principe de laïcité. 

Ce qui est écrit. C'est le syndicat FSU (Fédération Syndicale Unitaire) de l'Essonne qui a, le premier, alerté sur Twitter de cette définition inexacte. On put ainsi lire dans le manuel : "Laïcité : Principe de séparation des Églises et de l’État. En France, la laïcité suppose aussi le refus de toute expression religieuse dans l'espace public". C'est bien la deuxième partie de la définition qui pose problème. 



"Son enseignement ne doit souffrir d'aucune confusion". Interpellé par des enseignants et parents d'élèves, l'Observatoire de la laïcité a très vite réagi dans un courrier adressé aux éditions Hatier. "Cette définition est inexacte", écrit son président Jean-Louis Bianco. "Si la liberté d'expression des appartenances religieuses peut être limitée dans les conditions définies par la loi (ordre public, sécurité, hygiène, etc.), l'interdiction de toute expression religieuse dans l'espace public est, en revanche, contraire au principe constitutionnel de laïcité". Car, rappelle, Jean-Louis Bianco, "la laïcité garantit aux croyants et aux non-croyants le même droit à la liberté d'expression de leurs convictions".  



Les éditions Hatier s'excusent. Les éditions Hatier ont répondu dans un communiqué, parlant "d'une erreur regrettable qui avait échappé à tous depuis la publication de ce manuel en 2014". Une modification "dans les meilleurs délais" doit être apportée à la définition qui serait ainsi rédigée : "Laïcité : principe de séparation des Églises et de l’État. La laïcité garantit la liberté de conscience. Chacun est libre de croire ou de ne pas croire dans le respect de l'ordre public".