Conditions de travail à la fac : un Tumblr et une manif'

  • A
  • A
Conditions de travail à la fac : un Tumblr et une manif'
@ Université en ruines
Partagez sur :

Le Tumblr Université en ruines dénonce les conditions de vie et de travail à l’université. Une journée de mobilisation est organisée jeudi.

Ce sont des photos peu glorieuses pour l’université française. On y voit des toilettes débordant d’excréments, une bibliothèque fermée pour “raisons climatiques”, des bâtiments à l’abandon et même des rats… Ces photos sont regroupées dans un Tumblr au nom évocateur, Université en ruines. Edité par une doctorante en sciences de l’éducation, le Tumblr a été repris par le collectif Sciences en marche, qui défend l’enseignement supérieur. Le but : frapper les esprits, en vue de la nouvelle journée d’action organisée par le collectif jeudi prochain contre les coupes budgétaires. Retour sur un Tumblr très vite repris par les médias et les réseaux sociaux. 

Un amphithéâtre à l'Université Paul Sabatier de Toulouse

© @tien-tran.com


Une doctorante à l’origine du Tumblr. Héloïse Duché est doctorante en sciences de l’éducation. C’est elle qui a eu l’idée de créer le Tumblr il y a quelques jours. Contactée par Europe 1, elle explique : “mon université Paris 8 est particulièrement touchée par la vétusté des locaux. Les toilettes par exemple sont 'légendaires' et elles ne sont pas aux normes de sécurité. J’ai voulu jouer sur le jeu de mot entre les universités qui se déclarent ouvertement au bord de la faillite (en ruine) et la ruine, au sens littéral, de nos locaux”. La doctorante, par ailleurs militante féministe active, décide alors de faire appel aux étudiants de toutes les universités françaises afin de “montrer des photos” qui permettent “de plonger le public et les autorités dans la réalité de notre quotidien”. 

Une salle à l'université de Toulouse

© universiteenruines


Les réseaux sociaux s’emparent du débat. Très vite, le Tumblr est repris par les réseaux sociaux, notamment sur Twitter avec le hashtag : #universiteenruines. Hamid Belakhdar, enseignant à l’université Paris 13 à l’IUT de Saint-Denis dénonce ainsi l’état de délabrement de son université :

Une manifestation jeudi. Mais le Tumblr ne se contente pas seulement de dénoncer les conditions de travail à l’université. Héloïse Duché a, en effet, proposé au collectif Sciences en marche de le reprendre. “Il s’agissait pour moi d’inscrire ce Tumblr dans une démarche globale de réflexions et de revendications sur l’enseignement supérieur (...)”, explique-t-elle. 

Le collectif organise jeudi prochain une grande journée d’action en ce sens dans toute la France, à l’instar de celle déjà organisée le 17 octobre dernier. “Le projet de Loi de Finances (PLF) 2015 entérine en première lecture à l’Assemblée Nationale une baisse de 136 millions d’euros pour le budget  de l’enseignement supérieur et de la recherche”, dénonce le collectif dans un communiqué. “Les conséquences de ces diminutions de budget seront dramatiques à court terme sur la capacité des universités et des organismes de recherche à conduire leurs missions (...)”, poursuit-il. 

Comment réagit le ministère ? “Nous attendons depuis de nombreux mois une réaction de la part du ministère”, explique Héloïse Duché. Contacté par Europe 1, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche botte d’abord en touche : “nous ne commenterons pas un Tumblr”. 

Le ministère préfère insister sur la relance du plan campus. Initié en 2008, mais “complètement bloqué par l’ancien gouvernement”, le plan campus devait permettre de moderniser 10 campus via des partenariats public-privé, avec un budget de 2,6 milliards d’euros. “Geneviève Fioraso (secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche) s’est toujours battue pour son budget”, poursuit le ministère qui avoue : “c’est un combat permanent mais on sait qu’ils (le collectif Sciences en marche) voudraient davantage”. 

>> Ecoutez le reportage de Martin Feneau, journaliste à Europe 1 : 



L'insalubrité des universités françaises...par Europe1fr