Un été meurtrier sur les routes françaises

  • A
  • A
Un été meurtrier sur les routes françaises
@ PHILIPPE DESMAZES/AFP
Partagez sur :

Les mois d'été se suivent et se ressemblent sur les routes françaises. Après un mois de juillet désastreux, les chiffres de la Sécurité routière en août s'annoncent également plus mauvais que l'an dernier. 

ENQUÊTE EUROPE 1

C'est une mauvaise nouvelle pour le gouvernement. Après un mois de juillet catastrophique sur les routes, les chiffres de la Sécurité routière pour le mois d'août ne s'annoncent pas bons non plus. Si ministère de l'Intérieur n'a pas encore communiqué les chiffres, on sait déjà que la tendance de juillet se confirme : cet été 2015 a été plus meurtrier que l'an dernier.

Une forte tendance à la hausse. Dans le Rhône par exemple, huit personnes se sont tuées sur la route le mois dernier contre une seule en août 2014. Et on constate de telles hausses un peu partout en France. Comme dans la Somme où il n'y avait eu aucun mort en 2014 au mois d'août. Cette année, 12 personnes se sont tuées au volant.

Europe 1 a joint dix départements choisis de manière aléatoire, de la Loire-Atlantique aux Bouches-du-Rhône, en passant par la Côte-d'Or ou la Drôme. Dans ces zones, 58 personnes sont mortes le mois dernier. C'est 16% de plus qu'en août 2014.  

Un Comité interministériel de la sécurité routière en octobre. Ces chiffres locaux donnent une tendance qui embarrasse le ministère de l'Intérieur. Place Beauvau on réfléchit encore à la manière dont il faut communiquer sur cette question. Car ces mauvais résultats arrivent juste après un mois de juillet qui a été particulièrement accidentogène, à quelques semaines du Comité interministériel de la sécurité routière (CISR) qui doit se tenir début octobre.

Un calendrier compliqué pour le gouvernement, accusé d'inertie en matière de sécurité routière. L'an dernier, après douze ans de baisse successive, les chiffres de la mortalité routière étaient repartis à la hausse. Une tendance qui semble se confirmer cette année.