Un député LREM demande l'ouverture d'une enquête sur les conditions de travail chez Lidl

  • A
  • A
Un député LREM demande l'ouverture d'une enquête sur les conditions de travail chez Lidl
L'enseigne allemande du hard discount est mise en cause sur plusieurs points dont ses méthodes de management dans l'émission "Cash investigation" de mardi dernier@ PATRIK STOLLARZ / AFP
Partagez sur :

Le député d'Amboise, Daniel Labaronne, a demandé à la ministre du Travail de diligenter une enquête par l'inspection du travail à la suite de la diffusion de l'émission "Cash investigation" sur Lidl mardi.

Comme de nombreux téléspectateurs, le député La République en marche!, Daniel Labaronne, a été choqué par les conditions de travail des salariés de l'enseigne allemande Lidl dévoilées par l'émission Cash investigation mardi. Dès le lendemain de la diffusion sur France 2, il a envoyé une question écrite au ministère du Travail pour demander l'ouverture d'une enquête, rapporte France Bleu Touraine jeudi.

Une enquête de l'inspection du travail. Cette émission consacrée à la souffrance au travail mettait en avant des scènes de menace, de harcèlement ou encore le travail très difficile effectué par des salariés de Lidl. Face à cette enquête, le député de la deuxième circonscription de l'Indre-et-Loire a pris la plume pour écrire à la ministre du Travail, Muriel Pénicaud.

Daniel Labaronne l'a interpellée sur les pratiques d'organisation et de management au sein du groupe et lui a demandé de saisir l'inspection du travail, détaille la radio locale. Il devrait recevoir une réponse dans les deux mois.

Un communiqué de défense de Lidl. Face au retentissement de cette émission, notamment sur les réseaux sociaux, le groupe Lidl a publié un communiqué dans lequel il répondu à certains points de l'enquête comme le poids porté par les salariés ou encore la pratique de la commande vocale. Cela n'a pas empêché les salariés de l'entrepôt de Rousset (Bouches-du-Rhône), dans lequel l'émission a été tournée, d'entamer un mouvement de grève mardi.