Attentats de Paris : un concert à Bercy pour remercier les "héros" anonymes

  • A
  • A
Attentats de Paris : un concert à Bercy pour remercier les "héros" anonymes
Le concert avait pour thème les années 80.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Une grande soirée a été organisée lundi à Bercy pour remercier les forces de l'ordre et les personnes de la société civile actives pendant et après les attaques du 13 novembre.

Des paillettes contre le mal-être, des tubes des années 1980 pour retrouver le sourire : lundi soir, 12.000 personnes, actives durant et après les attentats de Paris à la mi-novembre, ont assisté à un concert de remerciement organisé pour elles.

"Humbles héros". "Pompiers de Paris, médecins, chirurgiens, forces de police, militaires, secouristes [...], services de déminage, personnels de la cellule interministérielle d'aide aux victimes, de la société civile [...], nous sommes fiers de vous et vous exprimons notre gratitude", a déclaré Nikos Aliagas, le présentateur de la soirée. Et l'animateur de multiplier les hommages à ces "humbles héros de notre pays", qui ont assisté les victimes des tueries du 13 novembre, au terme desquelles 130 personnes ont péri et des centaines d'autres ont été blessées.

"Continuer à vivre". Des héros qui semblaient apprécier l'initiative et le très couru concert de "Star 80". Ce spectacle, qui rassemble les chanteurs et groupes ayant fait danser la France il y a une trentaine d'années a été vu par près de 3 millions de spectateurs dans tout l'Hexagone. "C'est un geste pour nous, qui est très apprécié", observe Eric, mâchoire carrée, perruque jaune à paillettes sur la tête. Et ce militaire de 50 ans d'insister sur la nécessité de "continuer à vivre" après l'horreur.

Hommages des responsables politiques. La maire de Paris Anne Hidalgo, dans un message enregistré, a salué "la remarquable humanité" et l'"immense professionnalisme" des présents. Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue de la Santé Marisol Touraine étaient présents, tout comme le directeur général de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris, Martin Hirsch.