Un calendrier "choc" pour attirer l'attention sur le mal-être du personnel hospitalier

  • A
  • A
Un calendrier "choc" pour attirer l'attention sur le mal-être du personnel hospitalier
@ Facebook "UNSA Santé Sociaux du centre hospitalier René Dubos"
Partagez sur :

"Nous voulons interpeller et pour cela, le poids des images est indéniable", explique un groupe d'infirmières et d'employés de l'hôpital René Dubos de Pontoise. 

Sur la couverture du calendrier "revendicatif", cinq femmes, de dos, ont un message écrit sur la peau nue : "Faut-il que l'on se mette à nu pour que vous vous intéressiez à nous ?" Pour attirer l'attention sur le mal-être de leurs professions, un groupe d'infirmières et d'employés de l'hôpital René Dubos, à Pontoise, ont décidé de réaliser des photos "choc", relève Le Parisien. 

250 exemplaires commandés. Derrière la couverture, des photos montrent, par exemple, une perfusion reliée à une cafetière, dans le bras d'un membre du personnel hospitalier. Vendu à un prix "minimum" de 5 euros selon le syndicat UNSA Santé Sociaux, le calendrier vise à réunir des fonds pour soutenir le mouvement des salariés en colère. Selon Le Parisien, il a déjà été commandé à 250 exemplaires.