Thierry Solère "étonné" des conditions de détention d'Abdeslam

  • A
  • A
Thierry Solère "étonné" des conditions de détention d'Abdeslam
Partagez sur :

Le député des Hauts-de-Seine dénonce les "privilèges" accordés au terroriste, incarcéré à Fleury-Mérogis.

Il n'aura pas fait le voyage pour rien. Le député LR Thierry Solère a visité la prison de Fleury-Mérogis pour constater les conditions de détention de Salah Abdeslam, le terroriste suspecté d'avoir participé aux attentats du 13 novembre. Et l'élu ne s'est pas remis de l'impressionnant dispositif qu'il y a vu, détaillé par le JDD ce week-end. De fait, Abdeslam bénéficie de plusieurs cellules et d'équipements de sport qui lui sont réservés. "On en est à un dispositif tel que même une cellule supplémentaire lui est allouée pour une salle de sport privée", résume Thierry Solère au micro d'Europe 1.

Surpopulation. "Je suis étonné, et d'ailleurs le personnel pénitentiaire autour de moi n'a pas su me répondre et a aussi montré son étonnement", poursuit l'élu. "C'est un privilège qui est donné" à Salah Abdeslam. La situation est, selon lui, d'autant plus inacceptable que "la surpopulation en prison" est une réalité. "Les nouveaux arrivants à Fleury-Mérogis n'ont même pas un lit pour eux, on leur met simplement un matelas par terre", a-t-il dénoncé.

Une lettre à Urvoas. Thierry Solère a donc décidé d'envoyer une lettre au ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas. "Je ne cherche pas la polémique", assure-t-il. "Jean-Jacques Urvoas est garde des Sceaux depuis peu de temps, il est courageux, dit la vérité et a conscience des sujets. En revanche, j'attends une réponse précise sur la motivation [qui a poussé à] donner à Salah Abdeslam une cellule en plus avec du matériel de sport, un rameur et un appareil de musculation."