Télétravail : comment faire pour que cela fonctionne ?

  • A
  • A
Partagez sur :

64% des salariés se disent favorables au télétravail. Cette manière de travailler offre liberté et autonomie mais n'est pas adaptée à tous.

17% des actifs français sont des télétravailleurs. C'est peu face aux 64% des salariés qui y sont favorables. Peu aussi en comparaison avec les Suédois qui sont un sur deux à travailler loin de leur bureau. Mais télétravailler s'apprend et cela ne correspond pas à tout le monde. La famille Europe 1 propose des clés pour mieux appréhender cette organisation du travail.

Trouver l'équilibre entre vie privée et vie pro. Avec le télétravail se pose le problème de frontière entre vie privée et vie pro. "On a envie de télétravailler pour mieux gérer cet équilibre, mais dans le même temps, il faut être très vigilant à cet équilibre du couple", pointe la journaliste et psychanalyste Sophie Peters. 

Travailler dans de bonnes conditions. Avoir de bonnes conditions de travail à la maison est essentiel. "Travailler dans un endroit que l'on considère le matin comme son lieu de travail et que l'on quitte le soir, au moins symboliquement, permet de déconnecter" selon Sophie Peters. "Il faut penser à se déplacer. Aussi, il est recommandé de bien se connaître pour évaluer si cette manière de faire correspond à sa personnalité". Le télétravailleur déploie beaucoup d'énergie pour rester en contact avec ses collègues, pour ne pas manquer une réunion. Cela signifie être tout le temps aux aguets. Et ce n'est pas fait pour tout le monde.

Instaurer une confiance avec son manager. Une des bases d'un télétravail qui marche, c'est la confiance avec le manager. Cela demande à chacun de s'investir dans la relation. Celui qui fait du télétravail doit pouvoir rendre des comptes sur les points d'avancement.

Depuis 2012, il existe une loi. Le télétravail est entré dans le code du travail. Dans le même temps, a été instauré un système de contrôle du temps de travail : cela peut se faire avec une auto-déclaration du salarié, l'installation d'un logiciel de pointage sur l'ordinateur... Le télétravailleur, en concertation avec son patron, peut également fixer des plages horaires auxquelles il peut être habituellement contacté. "On doit prévoir tout cela - quand le manager peut nous contacter, quelles sont les heures prévues - pour éviter l'anarchie", conseille l'avocat Roland Perez.

Savoir s'habiller le matin. Le fait de travailler en pyjama n'est pas la meilleure des idées. Sophie Peters l'affirme "par expérience". "C'est la tentation de prendre son café et de se connecter vite devant son ordinateur, mais psychiquement, on n'est pas en condition."

"Le piège, c'est de croire qu'on nous fait une faveur qui va faire qu'on va devoir mettre les bouchées double", conclut Sophie Peters.