Taste of Paris : des petits prix pour de grands plats

  • A
  • A
Partagez sur :

Du 18 au 21 mai, les amateurs pourront assister à des masterclasses de grands chefs ou déguster des plats de restaurants trois étoiles au Grand Palais.

À côté de célèbres toques étoilées, la nouvelle scène culinaire parisienne, jeune et multiculturelle, sera aussi à l'honneur pour la troisième édition du festival Taste of Paris, du 18 au 21 mai.

La cuisine de grands chefs de 5 à 12 euros. Une vingtaine de chefs s'activeront dans de mini-restaurants éphémères installés au Grand Palais, pour proposer leurs plats au public, sous forme de portions vendues entre 5 et 12 euros, tandis que se dérouleront trente démonstrations et vingt cours de cuisine.

La diversité de la gastronomie à l'honneur. Le festival met en avant la diversité de la scène gastronomique à Paris, où officient des cuisiniers de multiples origines, comme les Japonais Kei Kobayashi (restaurant Kei) et Yoshitaka Takayanagi (L'Agapé), le Colombien Juan Arbelaez (Nubé à l'Hôtel Marignan). Ou encore les chefs français Sylvestre Wahid (Thoumieux) d'origine pakistanaise, Pierre Sang Boyer, d'origine coréenne, et Tomy Gousset, d'origine cambodgienne.


Taste of Paris : des petits prix pour de grands...par Europe1fr

Le Brésilien Raphael Rego, à la tête de deux restaurants et qui doit ouvrir en juin une table gastronomique dans le 5ème arrondissement, Oka, fera une masterclass aux côtés d'un Indien d'Amazonie pour faire découvrir les différentes déclinaisons possibles du manioc. L'Italien Giovanni Passerini et le Libanais Alan Geaam, ou encore le Grec Philip Chronopoulos (Restaurant du Palais Royal) participeront aussi à des démonstrations. 

Des cuisiniers étoilés. Le public pourra goûter à la cuisine de plusieurs tables trois étoiles : un homard bleu et petits pois de Romain Meder, chef du restaurant Alain Ducasse au Plaza Athénée, la soupe d'artichaut à la truffe noire de Guy Savoy, une salade de pois chiche et poulpe de Frédéric Anton (Le Pré Catelan).

À la "carte" du festival également, un "oeuf parfait" de Jérémie Izarn, vainqueur de l'émission Top Chef, un suprême de volaille aux morilles concocté par Thierry Marx pour l'astronaute Thomas Pesquet, ou encore une saucisse de canard de Philippe Labbé (La Tour d'Argent).

Trois cheffes présentes. Julia Sedefdjian (Les Fables de la Fontaine), Stéphanie Le Quellec (La Scène au Prince de Galles), Amandine Chaignot sont les trois seules femmes aux manettes de ces restaurants éphémères. Un documentaire intitulé "À la recherche des femmes chefs", de Vérane Frédiani, sera d'ailleurs projeté le 21 mai en avant-première lors du festival, avant sa sortie au cinéma le 5 juillet.

Quelque 30.000 visiteurs sont attendus. La deuxième édition parisienne en 2016 avait attiré 27.000 personnes. Le concept "Taste Of" est né en 2004 à Londres avant de s'exporter notamment à Sydney, Dublin, Johannesburg, Milan.