Synode : l'Eglise est-elle définitivement irréformable ?

  • A
  • A
Synode : l'Eglise est-elle définitivement irréformable ?
@ REUTERS
Partagez sur :

LA QUESTION QUI FÂCHE - Pour le cardinal archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, ce synode n'est pas un échec. 

L'ACTU. Le synode sur la famille a approuvé samedi son rapport final, mais sans parvenir à un consensus sur les points délicats de l'accueil dans l'Eglise des divorcés remariés et des homosexuels. Il laisse une assemblée très divisée à l'issue de deux semaines de débats mouvementés. Ce synode est-il pour autant un échec ? Eléments de réponse avec le cardinal archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, co-président délégué du synode extraordinaire sur la famille.

>> LIRE AUSSI - Divorcés et homosexuels : finalement, l'Eglise ne s'accorde pas



L'Eglise est-elle définitivement irréformable ?par Europe1fr

L'Eglise catholique a-t-elle raté son rendez-vous avec la modernité ?

Mgr André Vingt-Trois : "Je ne pense pas que c'était un rendez-vous avec la modernité. C'était un rendez-vous avec une question qui préoccupe beaucoup de monde à travers l'univers. Nous avons essayé de faire un inventaire des difficultés rencontrées par la famille aujourd'hui".

Il y a eu un inventaire. Mais sur le remariage des divorcés et les homosexuels, on n'a pas avancé d'un pouce…

Mgr André Vingt-Trois : "Non, je pense que nous avons avancé mais que nous n'avons pas encore d'hypothèses suffisamment argumentées pour trancher. Ce qui explique que dans le vote final, ce sont des propositions qui doivent être travaillées pour être reprises l'an prochain". (Un deuxième synode sur la famille sera organisé en octobre 2015, NDLR). 

Que dites-vous aux homosexuels chrétiens croyants qui ne se sentent pas entendus par l'Eglise ?

Mgr André Vingt-Trois : "Je ne vois pas pourquoi ils ne se sentiraient pas entendus. Nous sommes toujours en contact avec des homosexuels chrétiens, on parle avec eux".

Est-ce que le pape François sort affaibli de ce synode ?  

Mgr André Vingt-Trois : "Le synode n'a pas dit non au pape François, il lui a dit : 'Nous avons travaillé, nous allons continuer à travailler'. Ce que le pape a très bien compris et qu'il a exprimé dans son discours final".

Il y aura un synode ordinaire sur la famille en 2015. Le pape pourra-t-il aller à l'encontre de la décision prise par la majorité des pères synodaux ?

Mgr André Vingt-Trois : "Le synode qui s'achève n'a rien décidé. Il a remis au pape des propositions et François est libre de faire ce qu'il veut avec".