Succès surprise en librairie d'un guide pour réagir face au terrorisme

  • A
  • A
Succès surprise en librairie d'un guide pour réagir face au terrorisme
@ Eyrolles éditeur
103 partages

Un manuel de bonnes pratiques, élaboré par des formateurs militaires, connaît un succès bien meilleur que prévu. 

Face à l'engouement, l'éditeur, Eyrolles, a dû en imprimer 25.000, au lieu des 5.000 prévus à l'origine. "Vivre avec la menace terroriste", un manuel (4,50 euros) sur les réflexes, les gestes et les attitudes à avoir en cas d'attaque terroriste, connaît un succès inattendu. Son contenu ? Une liste de bonnes pratiques, que l'on apprend d'habitude aux militaires, pour réagir face à un terroriste.

Se cacher, alerter, fuir… Premier principe : il faut plonger au sol. Ce que n'ont pas fait ceux qui étaient en terrasse, le 13 novembre dernier. "Les policiers avec qui on travaille ont vu les gens, sur les caméras de surveillance de la préfecture de Paris, se lever les uns après les autres, surpris par les bruits et tomber comme des mouches. Dès que ça tire, couchez-vous, ne bougez plus", explique au micro d'Europe 1 l'auteur Raphaël Saint-Vincent, selon qui tout le monde doit maintenant connaître ces principes.

Observer son environnement pour savoir d'où vient le danger et ensuite où se cacher, faire attention à son ombre, faire attention à ce qu'aucune partie du corps ne dépasse de sa cachette, ne pas regarder par la fenêtre, s'échapper dès que possible, "stopper le flot de pensées et retrouver l'état de calme", attendre l'arrivée des forces de l'ordre, donner l'alerte une fois en lieu sûr, porter secours… Les conseils sont multiples, clairs et détaillés.

… Ou se battre ? Mais ce que conseille également ce livre, c'est de s'entraîner au corps à corps. Car cela peut servir à tout le monde, peu importe son profil, assurent les auteurs, des professionnels spécialistes de la formation des militaires. Cela a servi cet été lors de l'attaque dans le Thalys, par exemple. Les premiers à être allés au contact étaient un employé de banque et un prof d'anglais.

"C'est horrible à dire, rien que d'y penser, on a des hauts le cœur. Mais si on n'a aucun autre choix, il va falloir aller au contact, être contre le terroriste. Vous le chargez, vous le faites tomber. Avec de l'adrénaline, une mère peut soulever une voiture pour sauver son enfant. N'importe qui est capable de mettre au sol n'importe qui", estime Raphaël Saint-Vincent. Un conseil que l'on peut également retrouver sur le guide pratique du FBI en cas de fusillade, qui prévient toutefois : "ne vous battez qu'en dernier recours, lorsque vous êtes en danger d'une mort certaine". Le gouvernement français, pour sa part, avait refusé de prodiguer un tel conseil dans son affiche de consignes sur le comportement à adopter en cas d'attaque terroriste, lui préférant le triptyque "s'échapper, se cacher, alerter".

Les droits d'auteur du manuel "Vivre avec la menace terroriste" seront reversés à l'Association des victimes du terrorisme. Les auteurs se défendent de tout cynisme commercial. Ils estiment que ce qu'ils savent, tout le monde doit le savoir, pas seulement leurs proches.