Sondage sur l’islam : "C’est le signe d’une certaine décrispation"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Frédéric Dabi, de l’Ifop, met en avant l’évolution de l’opinion, alors qu’un sondage révèle qu’une majorité de Français considère désormais que l’islam est compatible avec la République.

ON DÉCRYPTE

L’évolution est sensible. Alors qu’en septembre 2016, une majorité de Français estimaient que l’islam n’était pas compatible avec la République, la tendance s’est inversée, selon un sondage publié dimanche dans le JDD. Ils sont désormais 56% à juger compatible cette religion avec les valeurs de la société française.

"Signe que le contexte terroriste reflue". "Ça représente un retournement par rapport à ce que nous avions mesuré pour septembre 2016, au début de la présidentielle, où c’était l’inverse : on avait une majorité de Français, 56%, qui considéraient que l’islam n’était pas compatible avec les valeurs de la société française", analyse pour Europe 1 Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop. Le sondeur y voit le "signe d’une certaine décrispation, malgré toute une série d’affaires, signe aussi que le contexte terroriste reflue".

"Des jugements très contrastés". "Il y a désormais un sentiment d’une meilleure intégration, avec sur cette question bien sûr des jugements très contrastés", relativise cependant Frédéric Dabi. "On n’est pas sur une logique électorale. Il y a quand même quatre Français sur dix qui considèrent que l’islam n’est pas compatible avec les valeurs républicains".

"Un clivage politique". Frédéric Dabi souligne aussi les disparités en fonction des appétences politiques des personnes interrogées. "Sur cette question, il y a avant tout un clivage politique. Ce sont les sympathisants des Républicains et du Front national qui sont les plus nombreux à considérer que l’islam n’est pas compatible avec les valeurs de la société", relève-t-il.