Une mère humiliée par un steward d'Easy Jet pendant une crise de son fils autiste

  • A
  • A
Une mère humiliée par un steward d'Easy Jet pendant une crise de son fils autiste
@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Le steward de la compagnie Easy Jet aurait traité d'"inconsciente" la mère de famille qui tentait de calmer son enfant autiste en plein vol.

Cette maman dit avoir vécu une véritable "humiliation". Kadeja est toulousaine et vit à Londres depuis seize ans avec son fils Isaac, âgé de deux ans et demi. Jeudi matin, la mère et l'enfant doivent rejoindre Toulouse à bord d'un avion Easy Jet. Mais le vol ne va pas se passer comme ils l'espéraient.

"Le personnel n'en avait rien à faire". Isaac est atteint de troubles autistiques très sévères. Les changements d'habitudes, comme les vacances ou les trajets en avion, le perturbent beaucoup. Lors de leurs précédents vols, Kadeja s'est toujours assurée de prévenir le personnel de bord des possibles crises du petit garçon. A chaque fois, la mère de famille recevait un accueil compréhensif. Mais pas cette fois. "C'était la première fois que je volais avec Easy Jet. A mon arrivée à bord, j'ai tout de suite senti que le personnel n'avait absolument rien à faire de ce que je lui racontais", raconte Kadeja au journal La Dépêche vendredi.

L'enfant détaché pour le calmer. Pendant la majeure partie du voyage, Isaac reste calme. Mais une vingtaine de minutes avant l'atterrissage, le petit garçon entame "une crise vraiment atroce", affirme sa maman. Kadeja a l'habitude. Elle sait que la seule manière de calmer son enfant, c'est de le prendre dans ses bras et de le bercer. Voyant l'enfant détaché, sur les genoux de sa mère, le steward a bondi. "Il est venu me dire de manière très agressive de le remettre immédiatement sur son siège et de l'attacher", décrit la Toulousaine. 

"Inconsciente". "Il m'a parlé de manière humiliante, m'a dit que j'étais inconsciente, que si Isaac était sur mes genoux et qu'il y avait un problème à l’atterrissage, j'allais écraser mon enfant. Il m'a dit que mon fils était colérique et que je n'avais qu'à le calmer", raconte Kadeja, encore sous le choc. La mère de famille ne peut retenir ses larmes face aux mots très durs du steward. La scène est terrible pour la mère et Isaac, comme pour les passagers. L'un d'eux finira par venir s'asseoir à côté d'Isaac pour aider Kadeja à le tenir.


A la suite de la polémique, Easy Jet a utilisé son droit de réponse.

"Les membres d’équipage d’easyJet doivent s’assurer que tous les passagers, dont les enfants, sont installés dans leur siège avec leur ceinture attachée lors de l’atterrissage, afin d’assurer leur sécurité. Nous regrettons que Mme Alexandre ait été blessée par la manière dont la situation a été gérée à bord. Notre intention n’a jamais été de l’offenser. Nos membres d’équipages voulaient s’assurer de la sécurité et du bien-être des passagers, puisqu’il s’agit de la priorité numéro un de la compagnie”.

.