Sidaction : 4,25 millions d'euros de promesses de dons

  • A
  • A
Sidaction : 4,25 millions d'euros de promesses de dons
Partagez sur :

Le 21e Sidaction, opération de levée de fonds pour la recherche et la prévention du sida, a permis la collecte de 4,25 millions d'euros de promesses de dons le week-end dernier. 

Les dons ne cessent de baisser. Le 21e Sidaction, opération de levée de fonds pour la recherche et la prévention du sida, a permis la collecte de 4,25 millions d'euros de promesses de dons. L'édition 2014 du Sidaction avait permis de réunir cinq millions d'euros, soit déjà 100.000 euros de moins qu'en 2013.

50% pour la recherche et à 50% pour la prévention. "Les trois jours du Sidaction 2015 ont permis de collecter 4.250.000 euros de promesses de dons comparés aux 5 millions d'euros en 2014", a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi l'association dans un communiqué. Sidaction précise qu'elle redistribue les fonds collectés à 50% pour la recherche et à 50% pour la prévention et l'aide aux malades en France et à l'international.

"Le slogan de la campagne, 'le sida pour en finir, il faut continuer', a été pris au sens propre du terme par toutes celles et ceux qui se sont engagés à nos côtés", poursuit le texte.

Les dons possibles jusqu'au 17 avril. Sidaction souligne qu'il est "encore possible de faire un don", jusqu'au 17 avril, en composant le numéro de téléphone 110 ou en se connectant au site du sidaction ou encore par courrier : Sidaction 228, rue du Faubourg Saint-Martin 75010 PARIS.

Interviewé ce week-end sur Europe 1, Pierre Bergé, le président du Sidaction avait déploré la banalisation de la maladie, appelant les citoyens à se mobiliser, notamment en faisant un don. "La seule chose essentielle, c'est de faire le 110, de donner, ne serait-ce qu'un euro. Je suis attaché profondément à cette lutte. D'autant plus que l'on n'est pas près d'en voir le bout. Et rien ne m'irrite plus quand la presse dit que l'on va trouver la sortie du tunnel. On n'a pas trouvé. On arrange les choses, on bricole les choses. C'est vrai que ça va mieux et c'est formidable. Mais il y a une chose très simple qu'il faut dire, c'est qu'aujourd'hui encore on meurt du sida", confiait Pierre Bergé.

Écoutez la chronique d'Anne Le Gall sur la question :



Quatre millions pour le Sidactionpar Europe1fr

>> LIRE AUSSI - Pierre Bergé : "aujourd’hui on meurt du Sida"

>> LIRE AUSSI - Sida : "les jeunes se protègent au début..."

>> LIRE AUSSI - Sida : une substance anti-VIH durable testée avec succès sur des singes