Salah Abdeslam a été remis à la France

  • A
  • A
Salah Abdeslam a été remis à la France
Salah Abdeslam a été transféré en France dans la nuit de mardi à mercredi.@ DSK / POLICE NATIONALE / AFP
Partagez sur :

Le principal suspect des attentats du 13 novembre sera présenté "dans la journée" à des magistrats français, a indiqué le parquet de Paris.

Salah Abdeslam, présenté comme le seul terroriste survivant des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, a été remis à la France dans la nuit de mardi et mercredi. Il sera présenté à des juges "dans la journée", a annoncé le parquet de Paris.

L'information a été confirmée dans un communiqué par le parquet fédéral belge : "dans le cadre du dossier relatif aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, Salah Abdeslam a été remis ce matin aux autorités françaises". Un transfert exécuté dans le cadre du mandat d'arrêt européen délivré à son encontre, le 19 mars dernier, par la France. 

Une remise par voie aérienne. C'est peu après 9 heures, et en toute discrétion, que Salah Abdeslam est arrivé sur le sol français. Selon nos informations, il a été transféré en pleine nuit par hélicoptère, escorté par la troupe d'élite des gendarmes du GIGN, qui sont allés l'extraire dans la prison de Beveren, dans le nord de la Belgique, où il était incarcéré. Cette opération était prévue depuis au moins la semaine dernière, mais le secret a été parfaitement gardé. 

Présenté à des juges dès mercredi. L'ex-fugitif le plus recherché d'Europe sera présenté "dans la journée" à des magistrats en vue de sa mise en examen, a indiqué le parquet de Paris. "Le mandat d'arrêt lui a été notifié après son arrivée à 9h05 sur le territoire national", a aussi précisé le parquet dans un communiqué.

A l'isolement... Dès que le magistrat l'aura décidé, Salah Abdeslam sera placé en détention provisoire "dans un quartier d'isolement" et "pris en charge par une équipe de surveillance dédiée, composée de surveillants aguerris et formés à la détention des personnes détenues réputées dangereuses", a déclaré Jean-Jacques Urvoas, le garde des Sceaux, à la sortie du conseil des ministres. 

... dans une prison d'Ile-de-France. Le ministre de la Justice a indiqué que le terroriste serait incarcéré dans "un établissement d'Ile-de-France adapté", sans toutefois préciser lequel. Selon des sources proches du dossier, c'est Fleury-Mérogis, la plus grande prison d'Europe, qui pourrait accueillir Salah Abdeslam. Une information dont Europe 1 a eu confirmation. "Un certain nombre de mesures ont déjà été prises pour que son environnement soit sécurisé", a précisé Jean-Jacques Urvoas. Des mesures qui veilleront notamment à empêcher un suicide en prison.

Un avocat françaisArrêté le 18 mars dernier à Molenbeek après une importante opération de police, le Français de 26 ans d'origine marocaine, qui était en cavale depuis quatre mois, était visé depuis le 19 mars par un mandat d'arrêt européen. C'est l'avocat Frank Berton qui le défendra en France, a-t-on appris mardi soir. D'après Le Monde, le pénaliste lillois formera équipe avec son homologue belge et un second avocat français, dont l'identité n'a pas encore été dévoilée.

Son rôle dans les attentats du 13 novembre. Salah Abdeslam est soupçonné d'avoir joué au moins un rôle-clé dans les préparatifs des attentats de Paris, qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés le 13 novembre. C'est lui qui a loué deux des trois véhicules utilisés au soir des attaques, dont la Polo noire retrouvée devant le Bataclan, et une planque à Alfortville, d'où sont partis certains des tueurs le 13 novembre. Il a conduit en voiture les trois kamikazes qui se sont fait exploser aux abords du Stade de France.